Auberges en Cochabamba

1 Auberges et d'autres propriétés en Cochabamba, Bolivie
Emplacement
Arrivée
Départ
Personnes

Annulation gratuite Réservez plus de 2 jours en avance pour bénéficier de l'annulation sans frais.

Affichage :

Trié en utilisant notre algorithme organique, sans commission.

Running Chaski Hostel

Auberge de jeunesse - 0.98km du centre ville - Montrer sur la carte
WiFi gratuit
Petit-déjeuner gratuit‎
Coffre-fort Covid-19

Meet the city from within, here at the Running Chaski you will get to share your experiences with other travelers, exploring the nightlife or just enjoy a few days of relaxation in a mystical colonial atmosphere. You will enjoy a warm stay and a unique concept...

Lire plus sur l’Running Chaski Hostel
Formulaire de tarifs €11
Emplacement parfait
Personnel excellent
Fantastique propreté

Nous proposons 1 Auberge de jeunesse dans Cochabamba avec une note d’évaluation moyenne de 9.6 basée sur 303 évaluations.

Cochabamba - Infos

Bienvenue à Cochabamba ! Dominée par le mont Tunari, la troisième ville de Bolivie est à plus de 2 500 m d’altitude dans la cordillère des Andes et à 234 km au sud-est de la capitale, La Paz. Elle est connue pour la douceur de son climat : la température descend rarement en-dessous de 20 °C. Fondée au XVIe siècle par les Espagnols, cette ville dynamique et commerçante est la porte d’entrée du parc national Tunari.

Vous cherchez une auberge de jeunesse à Cochabamba ? Elles sont toutes situées dans le centre-ville ou à proximité et ont le wifi gratuit. L'ambiance est jeune et chaleureuse, avec des espaces conviviaux comme les cuisines communes, les salles TV et les jolis jardins. Faites connaissance avec les autres voyageurs autour d'un jeu de société. La plupart des auberges offrent le petit-déjeuner afin de bien démarrer la journée et certaines changeront même vos devises pour que vous puissiez faire un peu de shopping. 

Le centre-ville s'articule autour de la Plaza 14 de Septiembre, une place coloniale entourées d'arcades, de la cathédrale et de vieux bazars. Au croisement des avenues San Martín et Aroma, on peut acheter vêtements, gadgets, fruits et légumes et même... des lamas sur l'un des plus grands marchés du pays : la Cancha. Au nord, le quartier de Cala Cala est très agréable avec sa promenade, El Prado, ses cafés et ses restos. Au sud, la colline de San Sebastián offre une vue unique sur la ville.

Prenez le téléphérique jusqu'au sommet de la colline de San Pedro pour voir de près la statue du Cristo de la Concordia, un Christ de 34 m qui dépasse son jumeau de Rio de Janeiro. Dans le centre historique, mêlez-vous aux locaux sous les palmiers de la Plaza 14 de Septiembre, devant la cathédrale du XVIIIe. Le couvent de Santa Teresa date de la même époque. Le quartier regorge de bons restaurants pour goûter les plats du coin comme la crémeuse soupe de Mani à la cacahuète. À quelques kilomètres, le superbe Palacio Portales a été construit dans les années 1920 par un magnat de l'étain. Sortez de la ville pour aller faire du pédalo ou de la tyrolienne à la Laguna Angostura, un lac artificiel à 20 km. À 1 h de route environ vers l’ouest, le parc national Tunari abrite des colibris et des ours à lunettes.

L'aéroport International Jorge Wilstermann de Cochabamba, à 4 km du centre-ville, dessert les principales villes du pays (Sucre, à 35 min de vol, Cobija, Riberalta ou Trinidad). Les bus sont nettement moins cher, mais plus longs : comptez 6 h 15 de Sucre. Sur place, les bus (micros) et minibus (trufis) restent les moyens de transport les plus économiques. Si vous prenez le taxi, n'empruntez que des taxis agréés.