Le guide ultime pour voyager en Inde

Le guide ultime pour voyager en Inde

De ses villes à l’atmosphère frénétique à ses temples magnifiques, l’Inde offre un panel d’expériences des plus variées. Des coins perdus, des plages et des terrains abrupts, nourrissent aussi l’imagination de voyageurs émerveillés. Mais l’Inde est aussi vaste que surprenante, s’avoisinant plus à un continent qu’à un pays – et y voyager est à la fois envoutant et accueillant.

Ainsi, pour vous aider à partir du bon pied, nous avons créé un guide complet pour visiter l’Inde. Voici tout ce que vous avez besoin de savoir :

Voyage en Inde - Train, Jayakumar Ananthan via Unsplash @jk

Découvrir l’Inde en train, Jayakumar Ananthan via Unsplash @jk

 

Avance rapide…

  1. Quand visiter l’Inde
  2. Visa pour l’Inde
  3. Les transports
  4. Se loger en Inde
  5. Coût de la vie en Inde
  6. Les endroits à voir en Inde
  7. La nourriture indienne
  8. La culture et les coutumes indiennes
  9. L’Inde est-il un endroit sûr ?
  10. Conseils pour voyager en Inde

Quand visiter l’Inde

Le climat indien varie du Nord au Sud du pays et d’une saison à une autre. En général, le meilleur moment pour visiter l’Inde est la saison qui s’étend de novembre à mars. Au nord, le climat y est froid et sec – condition optimale pour visiter la trépidante Delhi, ou se promener dans le très féérique état du Rajasthan. Les températures à Delhi avoisinent les 28/9°C en novembre, et redescendent à 25°C en février.

Même le Sud, comme Tamil Nadu et Kerala, à l’atmosphère brûlante tout au long de l’année, offre un climat beaucoup plus supportable au mois de janvier. Les centres urbains, tels que Goa avec ses plages et son architecture coloniale, offrent eux aussi un climat plus clément en hiver. Les températures avoisinent tout de même les 30°C sur toute la période hivernale.

Si vous êtes intéressés par l’Himalaya indien, vous aurez besoin de bien planifier votre voyage. Cette région montagneuse est gelée pendant l’hiver, avec des températures glaçantes et une neige très importante. La saison de juillet à septembre est donc la meilleure pour les randonnées dans ce secteur, aves des régions de haute altitude, comme Ladakh, qui avoisinent généralement les 15°C à 25°C. Prévoyez votre voyage en septembre et assistez au festival de Ladakh, une manifestation qui s’étend sur tout un week-end et qui prend place dans la capitale de la région, Leh, et les villages en périphérie. Ce spectacle présente une musique traditionnelle et des danseurs aux costumes très colorés.

Avec l’été – de mai à septembre – arrive la saison humide des moussons. C’est-à-dire des pluies diluviennes, une humidité permanente, surtout dans le Sud du pays, et un risque accru d’inondations. Ainsi, des états comme celui du Kerala sont à éviter à cette période de l’année. Cette météo pluvieuse atteint le nord du pays en octobre, et continue d’occuper le sud les mois suivants. La majeure partie du pays retrouve un climat sec à la mi-décembre.

Les nombreux festivals sont une des raisons pour lesquelles l’on voyage en Inde – prévoir votre voyage durant l’un d’entre eux, vous offrira une expérience inoubliable.
Diwali (Deepavali), ou le festival des lumières, prend place entre la fin octobre et le début novembre, et est connu dans le monde entier. Attendez-vous à y voir des lanternes d’argile allumées au devant des maisons et à travers tout le pays, des murs très colorés par l’art Rangoli et des feux d’artifice qui illumineront le ciel pendant tout la durée du festival. Les lumières représentent la victoire du Bien sur le Mal, et le festival est considéré comme un moment de contemplation personnelle. La plupart des festivités se déroule dans les maisons des locaux, mais vous pourrez apprécier les spectacles de lumières et Varanasi à Uttar Pradesh est l’un des meilleurs endroits pour profiter des feux d’artifice.

Voyage en Inde - nénuphars

📷 @S Pakhrin

Holi, au mois de mars, est l’un des festivals les plus connus sur la scène internationale. Connu aussi sous le nom du « festival des couleurs », il célèbre la fin de l’hiver et la chute du démon Holika. Des lanternes géantes sont allumées, et des poudres aux couleurs arc-en-ciel sont éclatées dans les airs. La célébration la plus enthousiaste se fait à Delhi, qui propose de la nourriture de rue et une musique dansante. La cité sacrée de Mathura propose quant à elle l’un des festivals Holi les plus traditionnels.

Voyage en Inde - holi

📷 @Steven Gerner

Les Temple festivals dans l’état de Kerala au sud de l’Inde sont aussi un incontournable. On y trouve des chars aux couleurs psychédéliques et des festivités tout aussi colorées. Celui de Thrissur Pooram, à la mi-mai, est le plus connu de ces festivals et se déroule au temple Vadakkunnathan de Kerala.

Au mois de septembre, le festival de Ganesh célèbre le dieu à la tête d’éléphant et offre un spectacle enchanteur aux touristes. D’immenses stèles à l’effigie de Ganesh sont disposées dans tout le pays, des offrandes et des prières sont offertes au dieu. La ville de Mumbai offre le festival le plus impressionnant, et se situe au temple Siddhivinayak où 150 000 idoles sont placées en offrandes chaque année.

Visa pour l’Inde

Vous aurez besoin d’un visa pour voyager en Inde. Le visa e-Tourist, permettant un séjour d’une durée maximum de 60 jours et une double entrée sur le territoire indien, est ouvert aux citoyens britanniques (et à la plupart des citoyens européens), américains, et australiens. Vous pouvez regarder ici la liste des pays auxquels s’ouvre ce visa sur Internet.

Votre passeport doit être valide sur une période de six mois à partir de votre jour d’arrivée en Inde, doit comporter des pages libres de tous tampons à l’usage des services d’immigration des douanes. Vous pouvez postuler pour un visa e-Tourist au minimum 4 jours avant le jour de votre départ, bien que s’y prendre à l’avance soit fortement recommandé.

Ce visa ne peut être allongé dans la durée et autorise l’accès à 25 aéroports, dont Delhi, Goa, Mumbai, Jaipur et bien d’autres. Vous pouvez retrouver la liste complète de ces aéroports.

Un visa touristique est suffisant pour ceux qui ne prévoient qu’un voyage simple – si vous envisagez de travailler en Inde, vous devrez postuler pour un visa e-Business. La démarche se fait en ligne avec un processus pas-à-pas assez simple. Vous devrez avoir à portée de main  votre passeport et de vos renseignements personnels ainsi que sous forme numérique pour les télécharger directement lors de la procédure. Si la procédure internet vous est ouverte, sachez que vous ne pourrez postuler pour ce visa en format papier.

La taxe à payer dépendra du type de visa que vous choisirez. Il vous faudra payer cette taxe même si vous annulez votre voyage à la dernière minute et que votre demande de visa soit acceptée ou non. Un visa e-Tourist basique vous coûtera environ $60 (env. 52€), ajoutez à cela des frais de dossier de 2-3€. Si vous faites votre demande sur le site du gouvernement – vous paierez moins cher.

Transports en Inde

Traverser l’Inde est une aventure. Dans le cas où vous choisissez de la faire – et vu l’étendue du territoire, vous passerez une bonne partie de votre voyage dans les transports – voici quelques conseils pour les novices :

Voyage en Inde - voitures dans la rue

Hyderabad

En train :

C’est l’un des moyens de transport les plus économiques et les plus pratiques du pays. Hormis quelques reliefs escarpés et quelques régions éloignées, le réseau ferré couvre tout le pays. De plus, c’est un moyen fantastique pour découvrir l’Inde, ses paysages étonnants, des plantations de thé aux forêts denses. Le meilleur conseil que l’on puisse vous donner : soyez flexible, les trains ne respectent pas toujours les horaires, et si vous en prenez conscience, votre voyage sera beaucoup plus détendu.

Vu l’immensité du territoire, les journées peuvent aussi être très longues – cela signifie que les trains longue-distance (habituellement nommés « express » ou trains de « courriers ») sont les transports que vous trouverez le plus.

Opter pour un wagon couchette est donc la meilleure option pour profiter au maximum de votre voyage. Pour cela, il vous faudra réserver votre couchette à l’avance car les trains traversant le pays sont très vite pleins à craquer. Il existe plusieurs standings de confort pour ces couchettes de nuit – pensez donc à ramener une couverture et des boules Quies si vous le pouvez (et pensez aussi aux chai-wallahs qui parcourent le train et vendent un thé légèrement infusé).

L’option la plus économique (mais beaucoup moins confortable) est de voyager en seconde classe. Cette option sera préférable en cas de trajets courts – car les sièges très rigides (si vous avez la chance d’en trouver un libre), la foule et le manque d’espace ne sont pas recommandés en cas de trajets plus longs. A l’opposé de la seconde classe, la classe AC, la plus luxueuse, vous permettra de profiter de l’air conditionné, de sièges confortables et de compartiments privés.

Il existe aussi des trains rapides, mais plus chers, entre certaines destinations – en général, entre les grandes métropoles. Prenez donc le Shatabdi Express qui relie les plus grandes villes d’Inde, de New Delhi à Mumbai – ou le Pajdhani Express qui relie des villes comme Delhi et Bangalore.

Les prix varient en fonction de la classe choisie, du type de train et de la durée du trajet – cependant ils restent tous raisonnables. Le site officiel du réseau ferré indien n’étant pas très précis, il est préférable de calculer vos coûts de transports via des sites tels que ClearTrip – ClearTrip vous permettra de planifier votre voyage, de comparer les différents trajets, les différentes classes et options, et de réserver vos places. Vous pouvez aussi effectuer votre réservation via le site internet de l’Indian Railway Catering and Tourism Corporation website, conçu pour les voyageurs étrangers.

Bien que vous ayez vos réservations, attendez-vous à de longs moments d’attente une fois en gare. Malheureusement, le très populaire pass IndRail, qui permet aux touristes de voyager de manière illimitée pendant une période fixée a été retiré du marché en 2017. Il est cependant prévu que ce pass soit remplacé par une autre option.

En bus :

En général, le train est plus confortable et plus pratique que le bus – malgré tout, le bus est parfois la seule option possible, surtout dans des régions éloignées de l’Himalaya.

Tout comme le train, il y a tout un panel de bus et de classes disponibles. Le service de bus le plus abordable est celui géré par le gouvernement, mais ces bus sont très souvent bondés, vieux et en très mauvais état.

Des compagnies privées offrent un peu plus de confort tout en proposant les mêmes trajets. Cependant, prenez en compte que certaines compagnies privées ne proposent pas d’assurance en cas de pépins.

Les classes s’organisent ainsi : de la « basique » à la « super-luxe», en passant par le « semi-luxe » et la « luxe ». Ces différentes catégories peuvent parfois être floues – mais l’option « basique » est la plus économique, offrant des sièges bien souvent peu confortables avec de très petits espaces. Les classes les plus luxueuses en revanche offriront des assises plus agréables avec un espace plus important (bien que l’on ne vous garantisse rien). Quelques compagnies « super-luxe » peuvent aussi avoir l’air conditionné.

Les modalités de réservation dépendent de la compagnie choisie. Dans tous les cas, il est conseillé de réserver bien à l’avance (que vous le fassiez en gare ou via des sites tels que redBus). Si vous choisissez de voyager en classe éco, il vous sera impossible de réserver et vous serez obligé de vous faufiler dans la foule à l’arrivée du bus pour trouver une place.

En voiture :

Les routes indiennes sont réputées pour être chaotiques – attendez-vous à trouver des personnes ou du bétail en plein milieu de la circulation, mais aussi à des pousse-pousse déambulant entre les voitures. Si vous êtes en montagne, les routes peuvent se montrer bien plus périlleuses.

Il n’est donc pas conseillé de conduire en Inde lorsque l’on est étranger. Mais, si vous ressentez l’appel de la route, et que vous souhaitez regagner les endroits les plus reculés, il est préférable d’envisager une location de véhicule avec chauffeur (ce qui est très fréquent en Inde).

Les tarifs varient en fonction du type de voiture choisi et de la durée de location du véhicule. Ces voitures peuvent se trouver près de votre hôtel ou de l’office du tourisme. Parmi les compagnies ayant une bonne  réputation, on retrouve celles-ci : Car Rental Delhi au Nord de l’Inde, et Swagatam Tours dans tout le pays.

En pousse-pousse :

Le pousse-pousse à moteur ou « tuk tuk » est l’un des modes de transport les plus iconiques d’Inde. Vous les verrez zigzaguer au milieu des voitures, avec aussi bien des touristes que des locaux à leur bord. Négociez toujours le prix avant de monter car certains chauffeurs n’utilisent pas de compteurs de kilomètres pour tarifer le trajet. D’une manière générale, vous ne devrez pas payer plus de 25 Roupies pour un trajet de quelques kilomètres. A noter qu’il y aura des frais supplémentaires si vous voyagez avec bagages

Se loger en Inde

L’inde n’est pas en manque d’auberges de jeunesse : cela va de celles situées dans des quartiers vivants de centre-ville aux espaces de retraite plus calmes, loin de tout brouhaha. Voici donc nos options préférées dans les endroits les plus côtés.

 Les meilleures auberges de jeunesse de Delhi

Pour les voyageurs en solo : The Madpacker’s Hostel est le grand gagnant : une pièce commune accueillante et une terrasse sur le toit très sympa c’est l’endroit idéal pour rencontrer d’autres voyageurs. Le lieu organise des tours pour voir les endroits incontournables de la ville et goûter à la nourriture locale mais offre aussi de louer une moto et bien d’autres options.

Voyage en Inde - madpackers hostel rooftop

Madpackers Hostel Rooftop

Pour faire des rencontres : An After Story est l’endroit parfait pour rencontrer des voyageurs du monde entier, et qui sait, continuer un bout de chemin avec eux. Vous aurez de quoi faire entre le café, les jeux organisés, la terrasse et les parties communes.

Pour se relaxer : Roots Hostel est celui qui vous offrira l’expérience la plus sereine. Situé au sud de la ville, loin de son cœur trépidant, le lieu possède une piscine (toujours agréable dans une ville aussi chaude que Delhi) et des jardins calmes. De plus, une terrasse sur le toit offre une vue imparable sur les Sainik Farms.

Pour plus d’intimité : Letsbunk Poshtel est un lieu de style, avec des chambres privées très chics comportant de grandes salles-de-bains ; l’idéal pour les couples. A l’intérieur, on a l’impression d’être dans un « boutique-hôtel » de par son hall toujours plein de vie. Le  dortoir est confortable si vous préférez l’ambiance auberge à celle d’une chambre privée.

Voyage en Inde - letsbunk hostel

Letsbunk Poshtel

Les meilleures auberges de jeunesse de Mumbai :

Pour les voyageurs en solo : l’auberge de jeunesse The Social Space est un endroit génial et sympa à la décoration très colorée. Ses espaces communs sont fournis en livres et divers jeux et propose aussi un dortoir unisexe pour 12 personnes. De plus, le staff connaît le quartier et son histoire pour qui ça intéresse.

Pour faire des rencontres : si vous êtes à la recherche d’un esprit de communauté, tournez-vous vers l’auberge de jeunesse Horn OK please Hostel. Une cuisine toujours bourdonnante, des espaces de vie offrant la possibilité aux voyageurs de se mélanger, et un staff déterminé à monter aux occupants de l’auberge le meilleur de Mumbai, des endroits les plus branchés la nuit aux lieux les plus excentriques. Le lieu propose des dortoir ou des chambres privées.

Voyage en Inde - horn ok please hostel

Horn OK Please Hostel

Pour se relaxer : loin de l’agitation du centre de Mumbai, Basti – A Backpacker’s Hostel est réputé pour son atmosphère relax’. Profitez des lits cosy des dortoirs ou des chambres privatives, ayant pour thèmes différents villages indiens… Sans parler du petit-déjeuner traditionnel. De quoi démarrer la journée du bon pied.

Pour plus d’intimité : l’Hostel Mantra est le lieu idéal pour les couples et les personnes à la recherche de tranquillité après un jour riche en visites et autres explorations. L’espace de détente situé sur le toit est l’endroit parfait pour laisser s’envoler tout le stress de la journée, et les chambres privées très spacieuses deviennent un vrai refuge pour les voyageurs fatigués. Malgré tout, si vous vous sentez d’humeur à sociabiliser, le lieu dispose d’une pièce commune avec une ouverture sur l’extérieur où vous pouvez savourer un petit-déjeuner fait maison, inclus dans le prix du séjour.

Les meilleures auberges de jeunesse d’Angra, Uttar Pradesh

Pour faire des rencontres : vous n’aurez aucune difficulté à rencontrer de nouveaux compagnons de voyage au Bedweiser Backpackers Hostel, une auberge de jeunesse sympa dans le sud-est d’Angra. L’espace de rencontre est chic, avec des murs apparents et des piles de coussins colorés, alors que le café offre un décor plus urbain, composé de graffitis. Un espace de jeux et un grand écran contribuent à l’atmosphère joviale. Des chambres privées ainsi que des dortoirs unisexes ou mixtes sont disponibles.

Pour les voyageurs en solo : si vous êtes seul(e) mais à la recherche d’un certain confort et d’assistance, allez au Pyrenees Hostel by Indian Culture. Bien plus une famille d’accueil qu’une auberge, ce lieu géré par les membres d’une même famille est calme, accueillant et les gérants sont toujours prêts à vous offrir quelques conseils avisés. Vous pourrez ainsi goûter aux spécialités d’Agra et visiter le Taj Mahal situé à moins de 30 minutes de l’auberge de jeunesse.

Pour se relaxer : Gostops Agra est un endroit au style bien marqué avec des meubles très colorés et des murs bien décorés. C’est aussi une oasis de calme, avec une toute petite librairie et des sessions de chai très relaxante. Sachez qu’une fois vos batteries rechargées, le Taj Mahal n’est qu’à 15minutes de marche.

Voyage en Inde - go stops hostel

Go Stops Hostel

Pour plus d’intimité : les couples et les personnes en quête de solitude doivent se tourner vers le Moustache Hostel Agra. Un lieu chic et élégant, qui peut se vanter d’avoir des vitraux, des pièces très spacieuses et une grande terrasse avec vue sur le Taj Mahal. Des chambres doubles de standing supérieur sont disponibles.

Les meilleures auberges de jeunesse de Jaipur, Rajasthan

Pour les voyageurs en solo : l’étrange Bunkstop est un enchantement pour les voyageurs en solo. Faisant partie d’une petite chaîne d’auberges, cet endroit se situe dans le centre-ville de Jaipur d’où vous pourrez librement circuler jusqu’aux stations de bus ou de trains. De plus, l’auberge propose non pas une mais deux salles communes avec jeux à disposition, trois terrasses ainsi que des chambres privées, des dortoirs, tous deux en standing de luxe ou basique.

Pour faire des rencontres : si vous êtes à la recherche d’une ambiance festive, Doodle Rack est le lieu fait pour vous. L’auberge propose des réductions pour les boîtes de nuit du quartier et propose à ses clients des soirées karaoké et bien d’autres événements amusants. Le lieu possède aussi un barbecue, un espace pour jouer au squash et aux fléchettes afin de vous offrir de nombreuses opportunités pour briser la glace entre voyageurs.

Pour se relaxer : vous vous sentirez chez vous en un rien de temps au très familial Vinayak Guesthouse situé dans un quartier calme non loin du centre animé de Jaipur, cette charmante auberge dispose d’un restaurant sur son toit proposant des spécialités indiennes. Le lieu dispose également de chambres privées ou à partager, et certaines d’entre elles ont même des balcons.

Pour plus d’intimité : les couples miseront juste sur le très chic Hoztel Jaipur. Le lieu dispose de chambres privées de haut standing ainsi que de rideaux privatisant dans ses dortoirs. Le personnel est accueillant et à l’écoute ; et la proximité avec les transports publics vous permettra de voyager sans aucun désagrément.

Les meilleures auberges de jeunesse de Goa

Pour les voyageurs en solo : Avec un rooftop ornementé de lumières tout droit sorties d’un conte de fées, et des instruments de musique en libre-service dans les pièces communes, le Gypsys Hostel est un lieu de rêve pour les fan de la vague hippie. Sa cuisine indienne faite-maison nourrira aussi bien votre esprit que votre corps. De plus, le lieu n’est qu’à deux pas de la plage d’Anjuna, célèbre pour ses fêtes transgenres.

Pour faire des rencontres : le Pappi Chulo est un endroit joviale à la déco psychédélique. Il possède un bar, une boîte de nuit avec jardin et des animaux domestiques. Après une nuit de fête, reposez-vous dans une de ses chambres privées ou l’un de ses dortoirs, tous décorés avec des posters de films.

Pour se relaxer : le Funky Monkey Hostel est le temple de la relaxation. Rejoignez l’une de ses sessions matinales de yoga dans un jardin végétalisé et repensez à votre périple indien. Le lieu est aussi proche de la plage d’Anjuna et du marché aux puces de la ville.

Voyage en Inde - Funky Monkey Hostel

Le Funky Monkey Hostel

Pour plus d’intimité : prenant place dans une villa portugaise de style 19ème, cette auberge place la barre haute. Proche d’une ferme et d’une forêt, le Nest by Hostelology n’est pas pour autant éloigné de la ville de Goa et de ses attractions. Plongez donc dans le lit de l’une de ses chambres privées, ou l’un de ses dortoirs confortables et réveillez-vous pour l’une des séances matinales de yoga.

Les meilleures auberges de Kochi (Cochin), Kerala

Pour les voyageurs en solo : le Sowparnika Hermitage propose une salle commune où il fait bon vivre, agrémentée de fauteuils confortables et de matelas de yoga. Tout cela en fait un lieu parfait pour qui voyage en solo. Profitez aussi d’un petit déjeuner fait maison chaque matin et demandez aux propriétaires – tous membres d’une même famille – des conseils pour visiter tout le long de votre séjour.

Voyage en Inde - Sowparnika Hermitage Hostel

Sowparnika Hermitage Hostel

Pour se relaxer : on ne peut faire plus apaisant et calme que ce lieu-là. Avec un cours de yoga sur le toit, une navette gratuite pour la station de bus ou train la plus proche, les habitants qui gèrent Tantraa Homestay vous assurent un voyage dépourvu de tout stress. D’autres avantages sont disponibles tels que des visites guidées de la ville, des dîners à base de produits de la mer si vous apportez les bon ingrédients.

Pour plus d’intimité : l’auberge de jeunesse Sithara Homestay est un refuge paisible, proche de certains incontournables de Kochi. Les couples apprécieront les grandes chambres doubles, ainsi que les appartements pour ceux voyageant avec toute leur tribu.

Coût de la vie en Inde

Monnaie en Inde :

La monnaie indienne est la Roupie ; 100Rs est l’équivalent de $1.41, soit 1.23 €. La roupie est une monnaie dite « fermée » ; c’est-à-dire que vous n’êtes pas autorisé à avoir plus de 25.000Rs (environ 295 €) en dehors du pays.

Voyage en Inde - monnaie en Inde

Budget pour un voyage en Inde :

L’Inde est un pays financièrement abordable et – en fonction des restaurants et de l’hébergement choisi – vous pouvez facilement passez un bon moment en dépensant peu. Gardez à l’esprit que des hauts lieux touristiques tels que Goa demanderont plus de dépenses que certains lieux plus retirés.

Les auberges de jeunesse : Une chambre en dortoir dans une auberge ne vous coûtera presque rien ; environ 400Rs, soit $5.60 (4.89 €) la nuitée. Les chambres privées coûtent bien évidemment un peu plus cher, mais le prix reste raisonnable : aux alentours de 550Rs, soit 7.70$ (6.72 €) la nuitée.

Les restaurants : le coût de vos repas variera en fonction de vos préférences alimentaires : vous pouvez faire le choix de savourer un repas 5 étoiles dans un hôtel de type occidental (et encore, cela vous coûtera moins cher que vous ne le pensez), mais vous pouvez aussi savourer un festin traditionnel au prix d’une bouchée de pain. Un Thali dans un restaurant local discret vous coûtera la modique somme de 150Rs, soit 2.10$ (1.83€).

Les transports : établir le budget quotidien pour les transports est mission impossible – un voyage de 8heures coûtera évidemment plus cher qu’un court trajet en ville à bord d’un pousse-pousse. Cependant, la route entre Agra et Delhi peut servir de marqueur puisque c’est là le trajet le plus fréquenté par les touristes : pour ce voyage de 4 heures, vous paierez environ 156Rs, soit environ 2.19$ (1.91€) pour une couchette de nuit et 750Rs (10.50$/9.17€) pour un voyage en classe AC.

Alcool & Sorties : attendez-vous à dépenser environ 100Rs (1.40$/1.22€) pour une pinte de bière. Les boîtes de nuit et les bars n’étant pas typiques de la culture indienne, bon nombre d’entre eux sont destinés aux touristes et à une clientèle indienne plus fortunée – c’est-à-dire que, bien que moins cher qu’une nuit dans un pays occidental, sortir et boire un verre n’est pas le loisir le plus économique du pays.

Les courses : vous pourrez faire des courses alimentaires sans presque rien dépenser : 1L de lait coûte environ 50Rs, soit 0.70$ (0.61€), tandis qu’un pain vous reviendra à environ 30Rs (0.46$/0.40€).

Les produits d’hygiène : eux aussi sont très abordables. Une bouteille de shampoing standard vaut à peu près 200Rs, soit 2.80$ (2.45€) et un tube de dentifrice moins de 100Rs (1.40$/1.22€).

Les activités : si vous voyager en commodités dites « standards », ce sont les attractions touristiques et les incontournables qui constitueront la plus grande partie de votre budget dépenses au quotidien – depuis que l’Inde a mis en place une taxe touristique pour ces lieux. Un touriste paiera donc 1000Rs (14$/12.23€) pour visiter le Taj Mahal et 550Rs (7.70$/6 .72€) pour visiter le fort d’Agra.

Top astuces pour les petits budgets :

  • Aller où vont les locaux : en règle générale, les grands restaurants destinés aux touristes sont plus coûteux. Vous économiserez (et mangerez mieux) si vous les évitez tous
  • Optez pour les cabines avec couchettes : c’est moins cher que la classe AC, et vous économiserez aussi votre temps.
  • Mettez-vous d’accord sur le prix du trajet avant de le faire : si vous prenez un taxi ou un pousse-pousse motorisé, mettez-vous d’accord sur le prix de la course avec le chauffeur avant de monter dans le véhicule. Assurez-vous aussi que le compteur du kilométrage fonctionne. Cela vous évitera, d’une part, de payer les yeux de la tête et, d’autre part, un moment gênant avec le chauffeur en fin de course.

<img class= »alignnone wp-image-104666 size-full » src= »https://cms.hostelworld.com/hwblog/wp-content/uploads/sites/2/2018/10/Photo-by-Frank-Holleman-on-Unsplash-@fraenkly-Varanasi-India.jpg » alt= »Voyage en Inde – Varanasi Inde, photo de Frank Holleman via Unsplash @fraenkly  » width= »3419″ height= »2279″ /

Voyage en Inde – Varanasi Inde

Que voir en Inde

Itinéraires :

Il est un peu exagéré de dire que les possibilités de voyages en Inde sont illimitées. Que vous vouliez prendre un verre près d’anciennes ruines, traverser des eaux couleur chocolat, observer des tigres dans leur habitat naturel ou souhaiter flâner à la plage, vous pouvez les faire aussi dans d’autres pays d’Asie du Sud.

Choisissez donc, en fonction de vos préférences et de la longueur de votre voyage, un des itinéraires ci-dessous et partez à la découverte des plus beaux endroits que l’Inde a à vous offrir.

Si vous planifiez un voyage en Inde de 2 semaines

Jours 1–3

L’Inde aussi a son Triangle d’Or, là où il faut voyager. Ce parcours comprend la capitale bouillonnante qu’est Delhi, des villes riches en monuments comme Agra ou Jaipur – la capitale du Rajasthan, qui incluse la « Ville Rose ».

Prenez un vol jusqu’à Delhi et confrontez-vous au choc des cultures au beau milieu des rues. Passez du temps dans le labyrinthe des bazars et des allées du quartier ancien de la capitale, en vous attardant tout spécialement à Chandni Chowk : une artère commerciale au cœur de la vieille ville Old Delhi, où les étals du marché sont recouverts d’épices, de saris et de souvenirs.

Le fort rouge est le lieu le plus reconnaissable de la ville, impressionnante résidence Moghol datant de 1638, construite avec des briques de sable. L’une des plus belles mosquées d’Inde est la très impressionnante Jama Masjid et fait partie des incontournables. Les gratte-ciels de New Delhi apportent à ce cadre un contraste surprenant.

Jours 4–5

Après avoir passé 2-3 jours à Delhi, rendez-vous au sud pour rejoindre Agra, ville où se trouve le Taj Mahal, lieu si emblématique qu’on ne le présente plus. Rendez-vous au Taj Mahal tôt le matin pour profiter de la vue avec le moins de personnes possible.

Voyage en Inde - Taj Mahal

Taj Mahal 📷 @Julian Yu

Le fort d’Agra mérite aussi que l’on s’y attarde. D’un rouge resplendissant, ce site classé au patrimoine mondial de l’UNESCO est à seulement 25 minutes à pied du Taj Mahal et fut autrefois la résidence de l’empire Moghol. En plus des incontournables, il est conseillé de se perdre dans les bazars de la ville, comme dans le célèbre Sadar Bazaar, car c’est là le meilleur moyen de s’imprégner de l’atmosphère générale.

Jour 7

Laissez filer encore deux jours puis faites un tour du côté du sud-ouest jusqu’à Fatehpur Sikri, une ville antique sortie du sable qui mérite une journée entière de visite. Le lieu incontournable de la ville étant le Palais Royal.

Jours 8–10

Rendez-vous ensuite à l’ouest, dans la ville de Jaipur, endroit rêvé pour tous les amoureux d’architecture. Le cœur de Jaipur est la « ville rose » : le magnifique City Palace et le Hawa Mahal, – le « Palais des Vents » -, sont enfermés à l’intérieur des murs à la couleur rose-saumon remarquable et sont devenus les emblèmes de Jaipur. Une fois la visite de ces lieux terminée, partez à la recherche de street-food telle que les golgappa (sorte de pains frits fourrés d’aliments chauds) vendus à la sauvette.

Ensuite, situé à 8km de la ville, en haut d’une colline, vous trouverez le fort d’Amer. Ce lieu offre non seulement une autre dose d’Histoire mais aussi d’incroyables panoramas sur la région du Rajasthan.

Jours 11–12

Etant donné que vous venez de passer une dizaine de jours à visiter le Triangle d’Or, vous disposez maintenant d’environ 4 jours pour finir votre aventure de 12 jours en Inde. Prenez un train de nuit pour la ville colorée de Jodhpur – située au milieu du désert du Thar, cette ville est connue pour ses bâtiments teintés de bleu et son immense fort Mehrangarh qui domine Jodhpur depuis un haut rocher escarpé.

Assurez-vous d’aller jeter un œil et sentir les délices du marché de Sardar et peut-être d’y acheter un souvenir fait-maison par l’un des nombreux fabricants de la ville.

Jours 13–14

Un dernier trajet de nuit vous permettra de vous rendre à Udaipur, l’une des villes les plus idylliques d’Inde. Le long du lac Pichola, la ville offre une multitude d’habitations imbriquées les unes aux autres, la colline verdoyante d’Aravalli se dressant en toile de fond.

Prenez le temps de faire une balade en bateau sur le lac : un guide qui connaît le coin pourra pour renseigner sur les endroits qui se reflètent dans les eaux du lac, comme le City Palace, qui lui aussi mérite d’être visité.

Voyage en Inde - Hampi Inde, photo de J A N U P R A S A D via Unsplash @januprasad

Voyage en Inde – Hampi Inde

Si vous prévoyez de voyager en Inde pendant un mois

Jours 1–12

Suivez l’itinéraire de deux semaines détaillé plus haut – du Triangle d’Or, en passant par les merveilles du Rajasthan, jusqu’à Jaipur. Les deux semaines suivantes, vous pouvez vous aventurer dans les lieux les plus reculés du pays et vous confronter aux merveilles de la nature.

Ainsi, à partir de Jaipur, au lieu de vous rendre à Udaipur, dirigez-vous vers le Parc National de Ranthambore.

Jours 13–14

Le parc national est le parc le plus célèbre en Inde : c’est le refuge de tigres, léopards, hyènes, et bien plus encore. Pour s’y rendre depuis Jaipur, il vous faudra aller jusqu’à la gare de Sawai Madhopur, puis monter soit dans un taxi, soit dans un bus.

Des safaris sont organisés le jour comme le soir, et vous pouvez réserver une place en jeep ou dans un véhicule plus large en ligne. Vous pouvez ne passer qu’un jour au parc, même si les touristes préfèrent rester de nuit pour apprécier un peu plus de la vie sauvage.

Il y a tout un tas de logements le long de la route menant au parc, certains se situant directement à l’intérieur de ce dernier – cependant, ces logements-là seront plus coûteux.

Jours 15–16

Une fois que vous aurez passé suffisamment de temps à observer les tigres vous pourrez voyager en couchette de nuit depuis Sawai Madhopur jusqu’à Udaipur et visiter les palais royaux.

Jour 17

Remettez-vous de votre long voyage d’Udaipur à Mumbai en faisant un stop dans la ville trop souvent oubliée d’Ahmedabad dans l’état du Gujarat. C’est ici que vous trouverez ce qui se fait de mieux en matière de street-food, surtout si vous faites une balade du côté du bazar de Khas.

Jours 18–20

Prochaine étape, l’enivrante Mumbai – que vous rejoindrez avec un voyage en train de 8 heures depuis Ahmedabad. Cette métropole bouillonne d’activités, des vendeurs transportant leurs marchandises aux tuk tuk slalomant dans le trafic urbain.

Voyage en Inde - arche

Passerelle d’Inde 📷: @Annie Spratt

La passerelle d’Inde, énorme barrage qu’admirent touristes et photographes amateurs, est l’un des emblèmes de la ville. Admirez-le avant de faire la queue pour Kala Ghoda, le quartier créatif de Mumbai, composé de fresques murales, d’espaces dédiés à l’art et de nombreux cafés.

Prenez un jour pour visiter l’île d’Elephanta (vous pourrez trouver un bateau navette depuis la banlieue de Mumbai) pour voir l’impressionnante grotte-temple qui abrite d’immenses statues de la divinité Shiva.

Jours 21–24

Depuis Mumbai, rendez-vous au cœur de Goa – les trains se rendent jusqu’aux gares de Thivim et Margoa. Malgré sa petite taille, Goa se situe dans un autre état, il vous faudra donc encore 3 à 4 jours de votre itinéraire.

Les plages sont l’attrait principal de cette région côtière, et la baie très fréquentée de la ville de Baga est l’un des lieux les plus populaires. Une fois sur la plage de Baga, prenez part aux activités sportives comme le jet-ski, et profitez au plus de la vie nocturne.

Au Sud de Baga, Calangute est tout aussi fréquentée. Si vous recherchez un endroit plus calme, allez sur la plage de Kakolem qui est merveilleusement éloignée de tout.

Old Goa (ou Velha Goa) se situe au sud-est de ces plages et est reconnaissable à son architecture coloniale, comme le montre bien la cathédrale Ste Catherine.

Pensez à garder dans votre radar les chutes de Dudhsagar, situées à deux heures de là en direction du sud-est. Ces cascades à couper le souffle culminent à environ 183. On peut se rendre au sommet par une randonnée en forêt.

Jours 25–26

Ensuite, rendez-vous à Hampi dans l’état du Karnataka (il y a de nombreux trains depuis Karganuru). Souvent laissée de côté par les voyageurs découragés de rejoindre les états du sud du pays, Hampi est une ville pittoresque où plusieurs sites sacrés se côtoient le long d’une rivière paisible.

Voyage en Inde - Hampi

Hampi

Le temple aux multiples tours de Virupaksha domine la ville et le bazar d’Hampi. C’est l’un des meilleurs endroits pour s’imprégner de la ville moderne.

Jours 27–30

Finissez votre voyage par l’état du Kerala, souvent surnommé « la terre des Dieux ».

Commencez par Kochi (ou Cochin), ville portuaire située au centre de l’état. Le fort de Kochi est un bel endroit constitué de bâtiments de style portugais et recouverts de filets de pêches traditionnels. C’est aussi le quartier le plus célèbre auprès des voyageurs étrangers. L’enclave d’Ernakulam est l’un des meilleurs endroits où l’on pourra trouver de la nourriture traditionnelle.

Pour explorer ce luxurieux état du sud de l’Inde, le bateau est le transport par excellence. Vous pourrez partir d’Allepey où il est facile de louer une péniche ou kettuvallam. Naviguer sur les routes aquatiques à travers l’état du Kerala, pour un jour ou deux, est l’une des expériences les plus sereines que vous vivrez pendant votre séjour.

Si vous planifiez un voyage en Inde de deux mois

Jours 1–20:

Suivez l’itinéraire précédent, du Triangle d’Or, à Mumbai, en passant par le parc national et les villes de Gujarat et Ahmadabad.

Jour 21:

Quittez Mumbai et rejoignez les grottes à couper le souffle d’Ajanta et Ellora. Ces deux grottes sont divinement préservées mais difficiles d’accès, cependant elles valent le détour. Il vous faudra 6 à 7 heures de trajet en train depuis Mumbai jusqu’à Aurangabad, puis il vous faudra prendre une voiture pour rejoindre les grottes.

Formées par des motifs délicats, des chambres caverneuses, ornées de colonnes et d’impressionnantes sculptures de divinités et d’éléphants. Le temple de Kailash (dans la cave d’Ellora numéro 16) est la partie la plus élaborée et la plus célèbre.

Jour 22:

Continuez votre route vers le sud en repassant par Mumbai, que vous prendrez dorénavant comme lieu de départ.

Jours 23–27

Rendez-vous à Goa où vous pourrez savourer une cuisine de la mer, faire la fête sur la plage de Baga, admirer l’architecture du quartier ancien de Goa et faire une randonnée jusqu’aux cascades de Dudhsagar.

Prenez le temps aussi de visiter Panjim, capitale de l’état de Goa, pour faire une pause de la côte et de ses plages. Fontainhas, le magnifique quartier latin de la ville, vaut tout particulièrement le détour.

Jours 26–30

Depuis Goa, rejoignez le luxurieux état du Kerala d’où vous pourrez profiter d’un tour en bateau et explorer la rive de la ville de Kochi.

Jours 31–32

Ensuite, rendez-vous dans la ville de Munnar qui fait partie d’une des régions d’Inde les plus réputées pour sa culture du thé. Il existe de nombreuses randonnées que vous pourrez emprunter pour admirer la vue sur les plantations de thé verdoyantes. Vous pourrez aussi vous rendre au musée du thé de la ville et à la plantation la plus élevée au monde, Kolukkumalai – située à environ 2134m d’altitude.

Jours 33–34

Après plusieurs jours d’aventure, dirigez-vous vers le sud-ouest pour vous détendre à Varkala. Ses plages idylliques font partie des incontournables : les eaux de la plage de Papanasam sont considérées comme un lieu sacré et des rituels religieux y sont accomplis.

 

Voyage en Inde - singes de Kerala

Kerala

Jours 35–36

Continuez votre chemin plus au sud et restez quelques temps à Thiruvananthapuram, la capitale cool du Kerala. Cette ville est elle aussi bien souvent délaissée des touristes mais ces galeries d’art et ces bâtiments historiques valent bien un jour ou deux d’exploration. La galerie Sri Chitra vous fera découvrir les chroniques de l’art indien, mais aussi des œuvres venues de Chine, du Japon, et d’ailleurs. Il y a aussi tout un tas de lieux dans lesquels se plonger afin de s’imprégner au mieux des traditions du Kerala et de ces douceurs – des dosa aux idli.

Jours 37–39

Prenez au minimum deux jours pour visiter des vues du Madurai à Tamil Nadu. La ville regorge d’activités, des bazars aux cafés ; et le temple gargantuesque de Meenakshi domine la ville ornée de ses sculptures.

Jours 40–41

Voyagez ensuite vers le nord en direction de Pondichéry, ancienne colonie française. Découvrez l’héritage de cette région, le quartier français avec son élégante architecture et sa cuisine, puis allez visiter Promenade Beach.

Jours 42–43

Prochain arrêt : Chennai (Madras), la capitale trépidante de Tamil Nadu. Le fort St George, première place forte britannique dans le pays, est à voir. Soyez sûr aussi de vous réserver un peu de temps pour visiter le quartier de Nungambakkam avec ses cafés branchés et ses magasins bizarres.

Jours 44–47

Sur la route pour Kolkata, arrêtez-vous faire des pauses dans les villes de Tirupati et de Visakhapatnam. La première ville est connue pour son temple luxuriant, le Sri Venkateswara quand la seconde est réputée pour ses plages à la beauté immaculée.

Jours 48–49

Continuez vers le nord et vous voilà à Kolkata (anciennement Calcutta), ancienne capitale coloniale et actuelle capitale de l’Ouest du Bengale. La ville propose aujourd’hui une multitude de scènes créatives avec une myriade de galeries d’art, de théâtres d’avant-garde et de cafés hipster.

Une certaine influence britannique est toujours présente dans l’architecture de la ville (pensez à la façade de la cathédrale St Paul) ; de plus, le musée de l’Inde avec ses peintures mogholes et ses œuvres historiques vaut le détour.

Jours 50–51

Depuis Kolkata, faites un bref détour pour profiter des Sundarbans : un vaste espace forestier composé de mangroves et classé par l’UNESCO, qui entoure une réserve de tigres. Il vous faudra prendre un train depuis Kolkata jusqu’à Canning, priez ensuite pour trouver un bus pour Namkhana, avant d’enfin utiliser un bateau à moteur pour rejoindre le parc national – c’est un long trajet, mais il en vaut la peine

Jours 52–53

Rendez-vous à Kolkata avant de profiter du paysage du Darjeeling : l’une des principales régions d’Inde où l’on cultive le thé. Admirez les plantations de thé en terrasses, grimper sur la montagne Kachenjunga, regardez le coucher de soleil depuis le point de vue de Tiger Hill, et ne manquez pas de faire un tour par le célèbre « Toy Train ».

Jours 54–60

Depuis Kolkata, continuez votre route au nord pour vous rendre à Rishikesh. C’est un long trajet à travers le pays (il est recommandé de la faire en avion, bien qu’il soit faisable en train) – mais vous pourrez vous relaxer une fois arrivé dans cette ville très spirituelle. (Poursuivez votre voyage avec l’itinéraire « relaxant » pour finir sur une note de repos).

Itinéraires à thèmes

Que vous vouliez vous détendre ou repousser vos limites, ces itinéraires courts et thématiques vous aideront à profiter au mieux de votre voyage. Vous pouvez les insérez à un voyage plus long ou les suivre à la lettre, à votre guise !

Voyage en Inde - sur une barque

Itinéraire en Inde pour se relaxer :

Jours 1– 4

Pour une escapade vraiment relaxante, je vous conseille de vous rendre au nord de l’état d’Uttarakhand. La ville de Rishikesh est connue à travers le monde entier pour ses ashrams, d’anciens sanctuaires maintenant lieu de retraite yogis : même les Beatles l’ont visité durant leur heure de gloire, à la recherche d’une sérénité spirituelle et pour y rencontrer le yogi Maharishi Mahesh.

Vous pouvez rejoindre Rishikesh en prenant un vol pour Delhi d’où vous prendrez ensuite un bus pour arriver à destination. L’Ashram de Sivananda et Parmath Niketan sont deux des lieux les plus vénérés. Accordez-vous donc un peu de temps pour ressentir les bienfaits de cet endroit apaisant.

Jour 5

Passez une journée dans la ville sacrée d’Haridwar, elle aussi située dans l’état d’Uttarakhand, à une heure environ de Rishikesh. Haridwar est un site de pèlerinage hindou, considéré comme l’un des sites les plus sacrés du pays. La ville abrite le Harki Panri, un Ghât sacré montant jusqu’aux rives du Gange – son nom signifie d’ailleurs « les marches de Dieu ».

Jours 6–7

Gangotri se situe au nord de Rishikesh. C’est une ville himalayenne nichée au cœur des monts enneigés, abritant ashrams et lieux de retraite. Le temple de Gangotri – aux teintes blanches et dorées – domine la ville et demeure un lieu incontournable pour une visite en Inde.

 

Voyage en Inde - Jaipur @mytravelsecret

Itinéraire en Inde our sortir des sentiers battus :

Jours 1–2 :

Gujarat est l’un des états indiens les plus sous-estimés et trop peu visités de l’Inde. Commencez par la plus grande ville de l’état, Ahmadabad. La ville est souvent bondée et le trafic encombré mais accommodez-vous en et vous serez récompensés : la ville fleurit de bâtisses sacrées, de mosquées richement ornementées et de temples hindous resplendissants.

Jours 3–4 :

D’ici, rendez-vous aussi vite que possible à Dwarka, toujours dans l’état de Gujarat. C’est une magnifique région côtière, à mille lieux des plages sur-fréquentées de la très touristique Goa, au sud du pays.

La ville ancienne abrite les magnifiques temples de Dwarkadhish et la plage de Dwarka – le phare offre une vue imprenable des alentours.

Jours 5–6 :

Faites ensuite le long pèlerinage (vous aurez plusieurs changements de trains à faire) jusqu’à la ville d’Orchha – bien souvent oubliée des touristes – dans l’état voisin de Madhya Pradesh.

Le nom de cette ville médiévale signifie « cachée » et décrit parfaitement son atmosphère calme et bienheureuse. Visitez ses palais et ses temples et profitez de leur calme – le temple de Jahangir Mahal étant le plus grand d’entre eux.

Jour 7

Allez encore plus loin en direction de la ville spirituelle de Varanasi. Beaucoup de voyageurs décident de ne même pas s’y arrêter au profit des villes du Nord ou Goa à l’Ouest du pays. Alors vous aurez le champ libre 😉

Voyage en Inde - singe à Varanasi

Varanasi

Orchha occupe une zone magnifique des rives du Gange et est l’une des villes du monde la plus anciennement peuplée. Elle demeure un lieu de pèlerinage pour les hindous et est surtout connue pour ses Ghâts sacrés. Celui de Manikarnika est le plus sacré et un endroit où les Hindous pratiquent leurs rites funéraires (N’oubliez pas de faire preuve de respect en ne prenant pas trop de photos).

 

itinéraire en Inde pour une aventure totale :

Jour 1 :

Les frontières du nord de l’Inde sont aussi des lieux faits pour l’aventure. Rendez-vous à Leh dans le Ladakh : une ville himalayenne enchanteresse qui surplombe la mer avec ses 3500 mètres d’altitude et constitue le point de départ parfait pour une randonnée dans les montagnes.

Dans la ville même, le palais qui se trouve en haut de la colline constitue lui aussi un bon point de départ pour toutes vos explorations et un endroit parfait pour plonger votre regard dans les panoramas du massif montagneux de Ladakh.

Jours 2–10 :

La randonnée « Markha Valley trek », au départ de Spitock non loin de Leh, est la plus populaire de la région. Il faut en général 8 jours pour terminer le parcours, la route récemment rénovée parcourt la vallée éponyme slalomant entre des passages montagneux ambitieux et continue son chemin à travers une vallée en terrasse. Vous devrez être en bonne condition sportive et avoir des vêtements adaptés aux très faibles températures.

NB : mis-à-part votre condition sportive, les hauteurs fulgurantes peuvent provoquer un mal des montagnes, sorte de malaise d’altitude.  Si cela vous arrive, prenez le temps de vous reposer, buvez abondamment et stoppez votre parcours si nécessaire.

Les meilleures visites guidées en Inde

Si vous aimez les voyages de groupe, sachez qu’une multitude de tour-operators s’offrent à vous à travers tout le pays. Ci-dessous une liste exhaustive de nos préférés.

  • Kerala ConnectionsCette entreprise britannique s’est spécialisée dans des itinéraires sur-mesure et, malgré son nom, offre des expéditions dans tout le pays – du Tamil Nadu au Triangle d’Or.
  • Steppes Travel: Renommée pour ses parcours aventureux, cette entreprise offre à la fois des randonnées pour les petits et les grands groupes. Une option inclut une randonnée sur les traces du léopard des neiges dans la région de Ladakh et un safari sur les traces des tigres dans le centre du pays.
  • Intrepid Travel: Un tour-operator de renom permettant aux voyageurs de s’immerger dans l’essence même du pays. De ces forts et palais du Rajasthan au Triangle d’Or et Varanasi (Bénarès).
  • Village Ways: Cette compagnie est labélisée « écoresponsable » et offre des visite de villages indiens ruraux. Ils permettent ainsi aux voyageurs de rencontrer des locaux et de faire l’expérience d’un mode de vie traditionnel. Ces parcours sont proposés dans tout le pays, de l’Himalaya au Karnataka.
  • Exodus: « Tout n’est qu’aventure » est le mantra de la compagnie qui offre des parcours favorisant l’adrénaline. Vous pourrez choisir entre une randonnée dans la chaîne de l’Himalaya, un parcours à vélo dans le Rajasthan et bien plus encore.

Top 5 des choses à ne pas manquer en Inde

Peu importe où vos trajets vous mènent, il y des lieux que vous ne pouvez manquer. Voici donc les meilleurs d’entre eux, ceux que vous devez visiter :

Pour les plages : Baga, Goa – cette ville côtière est connue pour ses plages de sable, ses fêtes et son architecture coloniale.

Voyage en Inde - Goa

Goa

Pour les lieux historiques : Agra – ville du fort éponyme et du Taj Mahal, magnifique comme tout le monde le sait.

Pour une aventure déconnectée : Leh, Ladakh – cette ville himalayenne est emplie de lieux bouddhistes mais aussi le point de départ de nombreuses randonnées en montagne.

Pour être en pleine nature : Bandhavgarh National Park – le parc national de Bandhavgarh – une réserve et un lieu de reproduction, le parc est le lieu de résidence des tigres du Bengale, des léopards, des hyènes et de nombreuses espèces d’oiseaux.

Pour un voyage au calme – les coins perdus du Kerala – louez une péniche et rendez-vous sur les rives de l’état.

Voyage en Inde - les eaux du Kerala

Kerala backwaters

La faune en Inde

De ses grands félins à son abondante faune ornithologique, l’Inde est un rêve pour les amoureux des animaux. Comme pour tout safari animalier ou randonnée en pleine nature, il est important de ne laisser derrière soi aucune trace et de ne pas déranger l’environnement naturel, toujours ici à l’état sauvage. Voici donc les principales espèces protégées :

Le Tigre du Bengale :

La plupart des légendes indiennes sur la vie sauvage se concentrent autour du tigre du Bengale. Un aperçu de ce gros chat insaisissable occupe la première place de la liste de souhaits de n’importe quel voyageur. Le parc national de Bandhavgarh au Madhya Pradesh est l’un des meilleurs endroits pour voir un tigre, puisque plus de 50 spécimens y habitent.

Si vous supportez la chaleur, les mois d’avril et de mai sont les deux meilleures périodes pour visiter le parc. Le parc de Ranthambore est un autre lieu où il vous sera possible d’apercevoir ces animaux envoutants.

Voyage en Inde - tigre

Ranthambore National Park

Le lion asiatique :

Le petit état du Gujarat est aujourd’hui le seul endroit où l’on peut trouver le lion asiatique, espèce autrefois prospère en Asie. Vous trouverez les derniers spécimens de ces majestueux animaux dans la forêt du parc national de Gir, sur le site d’un ancien terrain de chasse royal.

Si vous réservez un safari en Jeep, vous aurez de grandes chances d’apercevoir ce lion entre décembre et avril.

L’éléphant d’Asie :

Ce pachyderme est un animal fascinant. Le meilleur endroit pour le voir est dans un sanctuaire de bonne réputation – assurez-vous de faire vos recherches avant d’y aller. Evitez s’il-vous-plait les balades à dos d’éléphant car ces dernières causent aux animaux douleurs et stress. Tournez-vous donc vers des expériences éthiques et responsables, telles que des visites de sanctuaires venant au secours des éléphants maltraités.

The Elephant Conservation and Care Center à Mathura s’occupe d’éléphants rescapés et les remet en forme – vous pouvez réserver un créneau de deux heures pour passer du temps avec ces géants de la nature.

Voyage en Inde - éléphant

Le léopard des neiges :

Peut-être le plus insaisissable de tous, le léopard des neiges vit dans les régions montagneuses du nord de l’Inde. Le Parc National d’Hemis, accessible depuis Leh, est connu pour être le foyer de ces créatures énigmatiques. Comme ces gros chats sont difficiles à traquer, vous feriez mieux de miser sur une randonnée avec un guide expert en la matière.

Le rhinocéros à une corne (ou rhinocéros d’Inde) 

C’est le plus grand rhinocéros du monde. L’espèce fut un temps en voie d’extinction avec moins de 200 spécimens, mais un programme de conservation attentionné a éloigné le rhinocéros à une corne d’une fin tragique. Environ 70% de la population vit dans le Parc National de Kaziranga à Assam, et offre aux voyageurs des safaris en Jeep.

Top des choses à garder en tête pour votre voyage en Inde :

  • Organiser votre temps de voyage : il y aura forcément un moment où vous serez plus à même de voir des animaux. Si vous considérez qu’observer des animaux à l’état sauvage est la chose la plus importante à faire, organisez votre temps en fonction. Les sites internet des parcs nationaux vous fourniront pour cela plus de détails.
  • Observer les animaux dans leur environnement naturel : évitez les lieux où les animaux sont enfermés dans de petites cages ou enclos, enchaînés et forcés d’exécuter des tours ou autres tâches. Votre expérience sera des plus gratifiantes si vous côtoyez un animal dans son habitat naturel, tournez-vous donc vers des parcs nationaux ou des sanctuaires réputés.
  • Ménagez vos attentes : durant un safari,  il arrive de rouler des heures sans voir un seul félin – mais observer la végétation grasse dans l’espoir d’un mouvement fait partie de l’amusement. Prenez votre mal en patience, savourez la balade et sachez que tout cela sera en fin de compte récompensé.

La nourriture indienne

Des currys bouillonnants aux dosas bien remplis, un voyage en Inde est une odyssée du goût. Il faut noter des divergences entre les cuisines traditionnelles du nord et du sud : le nord du pays est spécialisé dans des currys à la viande, richement épicés avec des accompagnements copieux ; tandis que la nourriture du sud est traditionnellement végétarienne, à base de riz et de saveurs exotiques comme la noix de coco. Bon nombre de plats, typiques de l’ouest de l’Inde sont eux aussi riches en fruits et légumes – même si vous pourrez déguster de succulents plats à base de produits de la mer à Goa. Afin de garder vos papilles en éveil, nous avons dressé une liste des mets à ne pas manquer – et les meilleurs endroits où aller les déguster.

Voyage en Inde - épices

Thalis : c’est une sélection de petits plats servis sur un plateau d’acier et faciles à trouver dans tout le pays. On vous y présentera plusieurs sortes de currys –  comme le kootu, avec des légumes doux et des lentilles, qui est originaire du sud – ou des ragoûts de poissons à Goa. Le tout sera accompagné de chutneys sucrés, de riz et d’un pain ou dosa, une sorte de pancake indien.

Où les déguster : vous pourrez en trouver dans tous les états d’Inde. Dal Roti est lieu décontracté à Kochi dans la province du Kerala, qui sert (et c’est étonnant pour le Kerala) des thalis dans le style de ceux servis dans le nord du pays.

Panupuri : ce sont de petites boules de pain frites, richement garnies avec de la pomme-de-terre épicée ou d’autres délices savoureux.

Où les déguster : les bouis-bouis à même la rue ou les bazars – comme celui de Crawford Market dans le sud de Mumbai – sont les meilleurs endroits pour trouver ces gourmandises frites.

Masala dosa : si vous ne devez savourer qu’un seul plat pendant votre séjour dans le sud de l’Inde, essayer le très addictif masal dosa. Le dosa est un pancake délicieux, fourré d’un mélange de pommes-de-terre épicées. Les Idlis, sorte de boulettes de riz, qui accompagnent aussi les currys du sud de l’Inde sont souvent mélangés avec d’autres mets par les voyageurs étrangers.

Où les déguster : le très populaire Sri Sabareesh dans le sud de la ville de Madurai sert des délices végétariens typiques du sud, ce qui incluse des dosa et des idli pour un prix vraiment abordable.

Kulfi: vous ne pouvez quitter le pays sans essayer un kulfi. Sorte de glace indienne, souvent au goût d’amandes, de pistaches ou de mangues accompagnée d’une touche de cardamome.

Où les déguster : Giani’s, petite chaîne de glaciers à Delhi, populaire pour ce dessert plus que tentant.

Goan vindaloo: à des années-lumière de tous les vindaloo que vous avez pu essayer auparavant, il vous faut essayer ceux cuisinés en terre indienne. Un Goan vindaloo est un curry détonnant, richement pimenté. Traditionnellement à base de porc, on en trouve aussi aujourd’hui à base de poissons venant de Goa. En effet, ce plat célèbre est originaire de la région.

Où les déguster : Viva Panjim est un restaurant sans prétention de Panaji, la capitale de la région de Goa. On y sert des vindaloo et bien d’autres spécialités comme les sanna, l’équivalent à Goa des idli.

Chai: vous finirez très certainement par siroter chaque jour une tasse de ce thé à la fois doux et épicé. Partez à la recherche des chai-wallahs dans les rues, dans les trains, dans les bazars et dans bien d’autres recoins du pays. .

Où les déguster : presque n’importe où…

Nos meilleurs conseils pour manger en Inde :

Voyager l’estomac vide est l’une des plus grandes peurs du voyageur – mais, soyons honnêtes – les voyageurs étrangers tombent bien plus souvent malades après avoir bu une eau non potable qu’après avoir mangé un met indien. Suivez donc les conseils ci-dessous et vous devriez déguster des plats délicieux et sortir indemne du tant redouté « Delhi Belly » (maux d’estomac) :

  • Demandez des conseils aux employés de votre hostel : ces locaux ont une grande connaissance des endroits à tester, et des lieux servant une cuisine indienne authentique. Suivez leurs recommandations et, petit à petit, vous réussirez à naviguer avec succès dans le paysage culinaire indien.
  • Boire avec précaution : l’eau du robinet, même venant du plus propre des restaurants, peut laisser le touriste étranger avec un estomac délicat. Munissez-vous donc de tablettes purificatrices d’eau que vous pouvez glisser dans vos boissons, les rendant propres à la consommation. Vous pourrez aussi acheter des bouteilles d’eau bien fermées durant vos trajets – bien que cette option ne soit pas très écologique.
  • Rester en alerte : si vous choisissez un restaurant de vous-même, ayez l’œil et utilisez votre bon sens avant de commander quoi que ce soit. Si l’endroit utilise des ustensiles sales, si la viande est trop rose, ou s’il y a un autre signe alarmant, partez et cherchez ailleurs. Pensez aussi à laver souvent vos mains, et portez avec vous un gel désinfectant pour tous vos déplacements.

La culture et les coutumes indiennes

Les coutumes

Voyage en Inde - drapeau de l'Inde

C’est un peu comme si chaque lieu que vous visitez a ses propres coutumes. Embrasser pleinement ces dernières vous permettra d’apprécier au mieux votre voyage. Voici quelques choses dont il faudra se rappeler.

  • Des vêtements appropriés : les personnes des deux sexes doivent, en Inde, s’habiller de manière conventionnelle. Pour les femmes, il s’agira donc de couvrir les épaules et les jambes, de porter des jupes longes, des pantalons amples et des t-shirts longs. Beaucoup de femmes amènent avec elle une écharpe : elles peuvent donc la mettre autour de leur cou, la laissant ensuite tomber sur les épaules, tout en les maintenant à une température acceptable. Il est tout aussi déconseillé aux hommes de porter des shorts. Vous remarquerez aussi que plusieurs Indiennes portent aussi une shalwar-kameez, une longue robe-tunique ; une lehenga-choli, sorte de jupe avec une blouse, ou plus souvent le célèbre sari – sorte de robe s’enveloppant autour du corps et aux couleurs qui accrochent le regard avec des motifs très élaborés.
  • Mangez avec votre main droite : les Indiens utilisent très peu de couverts et manger dans les règles de leur art peut être amusant. Cependant, manger de la main gauche est un faux-pas majeur. Ceci s’explique par la culture indienne, la main gauche est réservée aux choses de la toilette intime ! Cette règle s’étend donc au moment de serrer la main à un tiers, ou de lui passer un quelconque objet.
  • Faites attention où vous mettez les pieds : il est de coutume d’enlever ses chaussures quand vous entrez quand la maison d’autrui, ou dans certains magasins (faites donc attention aux « shoes line » qui délimitent l’entrée des négoces). Il est aussi mal vu de montrer la semelle de ses chaussures à quelqu’un, faites donc attention de comment et où vous vous asseyez.
  • Respectez la religion : l’Inde est un pays profondément religieux (avec une prédominance pour les religions indoue et musulmane) et il est impératif d’en respecter les coutumes. En fait, prendre le temps de connaître ces traditions, des prières aux cérémonies, peut se révéler être un des aspects les plus gratifiants de votre voyage. Cependant, pas tous les temples ou mosquées autorisent l’accès aux touristes. Pour ceux où l’entrée vous sera accordée, il est exigé de porter une tenue conservatrice et d’enlever ses chaussures à l’entrée du bâtiment. Suivez les règles – l’accès à certains lieux de prières vous sera peut-être interdit – et, retenez-vous de prendre des photos dans les temples indiens.
  • Evitez les démonstrations d’affection en public : s’enlacer ou s’embrasser en dehors de la sphère privée est très mal vu en Inde.
  • Apprenez à connaître les gens : les Indiens sont connus pour être accueillants, sympathiques et polis – et rencontrer des locaux illuminera inévitablement votre voyage. Beaucoup d’Indiens sont aussi très curieux et vous poseront tout un tas de questions sur votre vie et vos voyages précédents. Acceptez cette curiosité parfois intrusive et profitez-en pour leur poser vous aussi des questions – dans la mesure du respect – et demandez-leur s’ils ont quelques recommandations pour vos prochaines destinations.

Voyage en Inde - mains colorées - Photo de Debashis Biswas via Unsplash @debashismelts

Culture

Religion : cette dernière encadre la culture indienne plus qu’autre chose – la majeure partie des Indiens étant de confession indoue. Et les touristes étrangers en auront plusieurs fois la preuve. Les festivals très colorés, comme ceux cités plus haut, Holi et Diwali, font partie de la religion indoue – les sculptures des déesses Vishnu ou Shiva, ornent les temples et les lieux de pèlerinages, et se trouvent sur tout le territoire.

La religion musulmane est la deuxième plus importante du pays, dont les mosquées ou autres bâtiments à couper le souffle font partie des lieux à voir en Inde.

Musique : la musique est un maillon important de la culture indienne. Elle est jouée lors de festivals, de cérémonies religieuses, de mariages ou lors d’autres célébrations.

La musique indoue classique, populaire dans le nord de l’Inde, est le genre musical le plus connu des touristes étrangers. Elle est composée de tons mélodieux appelés ragas et est dominée par le son des sitars, instrument typique du pays. The National Centre for Performing Arts de Mumbai est l’un des meilleurs endroits pour apprécier la musique indoue, d’autres formes musicales indiennes ainsi que des genres internationaux.

Filmi est autre genre de musique populaire en Inde, il est constitué de chansons provenant de films Bollywood. On y retrouve des tons optimistes, des notes rapides qui ont compliqué les danses. Certains filmi, comme Awaara Hoon, sont devenus des hits internationaux que vous pouvez entendre sur les radios locales, ou fredonner par des inconnus dans la rue.

Film : Bollywood est connu dans le monde entier pour ses costumes colorés, ses bandes sons prenantes, et ses danses élaborées. Si vous êtes de passage dans la ville de Mumbai, prenez le temps d’aller au cinéma voir un film hindi. Regal Cinema à Mumbai diffuse souvent des films avec un sous-titrage en anglais.

Langues : de nombreuses langues sont parlées en Inde. L’Hindi, originaire de la partie nord du pays, est le dialecte le plus parlé, suit de près le Bengali. Au sud du pays, le Tamil et le Malayalam dominent – parlés respectivement dans les états du Tamil Nadu et du Kerala.

Quelques phrases clés

Bonjour et au revoir – Namaste

Oui  Haan

Non – Nahin

Je m’appelle… – Mera naam… hai

ça coûte combien ? – yaha kitane ka hai

Je souhaite réserver une chambre – Mujhe kamra chai’eeye
<img class= »alignnone wp-image-104665 size-full » src= »https://cms.hostelworld.com/hwblog/wp-content/uploads/sites/2/2018/10/Photo-by-Mitchell-Ng-Liang-an-on-Unsplash-@mitchellngyummy-Udaipur-India.jpg » alt= »Voyage en Inde – Udaipur Inde, Photo de Mitchell Ng Liang via Unsplash @mitchellngyummy  » width= »4000″ height= »2667″ /

Udaipur Inde

L’Inde est-il un endroit sûr ?

D’une manière générale – et en faisant preuve de bon sens – l’Inde est un pays sûr et accueillant pour les touristes étrangers. Il est cependant impératif de garder à l’esprit que les touristes étrangers sont plus susceptibles d’être victimes de petite délinquance, comme les pickpockets – qui officie dans les lieux les plus fréquentés. Gardez donc en permanence vos affaires près de vous et faites preuve de vigilance, surtout si vous êtes au beau milieu d’une foule, ou dans un lieu très touristique comme Goa. Soyez vigilants aussi aux vendeurs à la sauvette qui peuvent se montrer insistants – si vous ressentez un malaise, quittez l’endroit.

Les touristes occidentaux peuvent parfois attirer l’attention des locaux surtout lorsqu’ils s’éloignent des chemins touristiques. On vous proposera de poser pour des photos, et, encore une fois, si vous ressentez un malaise, n’hésitez pas à refuser et à vous en aller.

Bien qu’il y ait eu ces dernières années des incidents importants à Goa, la violence contre les touristes reste rare en Inde. Certaines personnes préfèrent toutefois voyager en groupe à travers le pays. Le FCO donne des conseils pour rester en sécurité pendant votre voyage.

Voyage en Inde - Chandrashila Peak

Chandrashila Peak

Conseils pour voyager en Inde

Vaccinations et conseils de santé :

Il est recommandé aux voyageurs étrangers de faire des vaccins pour se protéger de l’hépatite A, de la typhoïde et de la diphtérie. Il vous faudra donc prendre rendez-vous avec votre médecin au minimum un mois avant votre départ et de regarder à deux fois la liste des vaccins conseillés pour vous organiser.

La malaria est un problème sérieux en Inde et, en fonction du lieu où vous voyagez, il vous faudra prendre un traitement médicamenteux anti-malaria. Des sites d’informations comme Fit for Travel pourront vous renseigner, mais il est essentiel de toujours demander l’avis d’un médecin avant de voyager en Inde et de suivre ses recommandations à la lettre. Si vous pensez ressentir des symptômes de la malaria – qui incluent un état grippal, de la fièvre et des maux de têtes – demandez une assistance médicale immédiatement.

Une fois en Inde, il est conseillé d’avoir avec soi une crème anti-piqûre d’insectes – ainsi qu’un spray répulsif puissant et que des bandes stériles ou des pansements.

A noter également que beaucoup de toilettes en Inde n’auront pas de papier-toilette, gardez donc un kit de lingettes dans votre sac à dos.

Comment s’habiller en Inde ?

En plus de respecter les coutumes locales, vous devrez vous habillez de manière à vous assurer la plus grande sécurité. Portez donc des vêtements amples en coton, cela vous maintiendra au frais sous les chaudes températures – des manches longues auront le même effet. Portez aussi un chapeau à bords larges lorsque cela est nécessaire. Et inutile de vous conseiller de porter des chaussures confortables.

Ne vous frottez pas à une randonnée en montagne – surtout dans le nord du pays – sans l’équipement approprié. Le temps est changeant, il est donc préférable de s’habiller par couches. Il vous faudra aussi des chaussures de marche résistantes qui remontent sur la cheville, des pantalons qui maintiennent les jambes au frais et ont un tissu léger mais aussi waterproof en cas de besoin. Prenez avec vous des vêtements chauds si vous prévoyez de faire vos randonnées de nuit.

Voyage en Inde - Kedar Tal Gangotri Inde, Photo de Shubham Rawat via Unsplash @rawatshubhm

Kedar Tal Gangotri Inde

Quelques conseils pour voyager seuls en Inde

Durant vos trajets, votre sécurité n’est jamais garantie, et ce, peu importe le pays. Mais si vous prévoyez un voyage en solo, voici quelques conseils utiles qui vous aideront durant votre séjour..

  • La préparation est la clé : pour on ne sait quelle raison, planifier ses trajets, ses moyens de transports, et ses activités en avance permettra à votre voyage de se dérouler en douceur et vous empêchera de vous perdre. Cela inclut que vous pouvez informer vos proches, vos amis et le personnel de votre auberge du programme de vos journées.
  • Prenez une carte Sim locale : cela vous permettra de rester en contact avec les personnes que vous rencontrerez, mais aussi de trouver de l’aide si vous vous perdez ou si vous vous retrouvez dans une situation inconfortable.
  • Fiez-vous à votre instinct : si vous sentez que les choses tournent mal ou semblent douteuses, il se peut que ce soit le cas. Cela peut aller du fait de se sentir mal à l’aise en marchant seule le soir, ou en faisant face à un tiers qui insiste pour vous aider alors que vous ne lui avez rien demandé.
  • Faites-vous des amis en cours de route : résidez dans une auberge est le meilleur moyen de faire des connaissances – racontez vos histoires, échangez des conseils et faites peut-être équipe le temps d’une journée.

 

Nos meilleures auberges de jeunesse en Inde

Share The World!
INSTAGRAM
EMAIL
Facebook
Facebook
GOOGLE
GOOGLE
/blog/voyage-en-inde/?lang=fr
Youtube

À propos de l'auteur(e)

Dorothée Gomez

I'm Dorothée, French, German, Spanish & Polish (yess crazy family round 1). Senior Social Media & Content Executive and #HostelworldInsider at Hostelworld. I grew up in Germany before moving to France. My parents are both multicultural, so we are speaking different languages at home. I guess that's also why I'm obsessed with travel, foreign languages and other cultures. ✈ Favourite place on earth: New York City. 🏠 Favourite hostel: LemonRock Hostel, Granada, Spain. Follow my adventures on Instagram @dorotheegmz

Inspirez-vous

Poster un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs marqué d'un * sont obligatoires. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les applications mobiles d'Hostelworld

Réservez facilement grâce à la nouvelle application mobile Hostelworld.

Download on App Store Download on Play Store

Cherchez et réservez plus de 33 000 propriétés dans plus de 170 pays, où que vous soyez.