Voici les meilleurs spots de surf du monde

Voici les meilleurs spots de surf du monde

« Mais… à part surfer, qu’est-ce que tu aimes faire ?
– Ben pas grand-chose… »

Quand j’ai commencé à surfer pour la première fois, c’est devenu mon obsession. Quand j’étais plus jeune, je faisais du stop sur la côte australienne avec mes potes. On dormait même parfois à la belle étoile, quand on découvrait des spots qui étaient trop loin pour que nos parents puissent nous y conduire. Même quand j’ai commencé à parcourir le monde, le surf était toujours la seule et unique activité qui me bottait, et en conséquence, la plupart des destinations que j’ai visité sont très orientées surf. Bien sûr, il est impossible de passer à côté de l’aspect culturel des endroits que l’on visite, du coup au bout d’un moment j’ai commencé à mélanger les deux – mais le surf restera toujours mon premier amour de voyage. Voici une liste des dix meilleurs spots de surfs à travers le monde, ceux que je n’oublierai jamais !

Islande

Je suis parti en Islande au milieu de l’hiver, ce que je recommande chaudement. Les jours étaient court et la météo plutôt extrême (le soleil qui précède une tempête de neige), mais cela veut juste dire qu’il vous faudra être motivé. La côte islandaise est sauvage et accidentée, et vous vous rendrez vite compte que vous y êtes complètement exposés aux caprices des éléments. J’ai passé mes matins à explorer le littoral dans la pénombre pour trouver le spot idéal avant le lever de soleil, ainsi qu’une crique ou un autre endroit protégé du vent. C’est un peu « tout ou rien » mais quand on parvient à trouver le bon endroit au bon moment, je peux vous garantir des moments inoubliables. Imaginez-vous assis sur votre planche, avec aucun signe de présence humaine en vue : personne, pas de voiture, de maison, rien que les volcans couverts de neige à perte de vue. C’est une expérience presque inconcevable. Sans parler du moment tellement beau où, tout en glissant sur les vagues, vous apercevez les flocons de neige venir se déposer sur l’eau… Inoubliable. L’Islande restera toujours dans mon cœur la destination de mes sessions de surf les plus mémorables.

Auberges de jeunesse en Islande

Spot de surf - @holidayfromwhere IslandeIslande 📷: @holidayfromwhere

Sahara Occidental

Le Sahara Occidental et l’Islande sont assez similaires, malgré leurs températures opposées. Il s’agit là aussi de paysages désolés, où l’on peut traverser des kilomètres sans rencontrer âme qui vive. Tout est aride et désert, et l’on se sent constamment isolé du reste du monde, de la meilleure manière qui soit. Il n’y a pas beaucoup d’infos sur le surf là-bas, s’organiser peut donc s’avérer un peu difficile, mais cela fait aussi partie de l’aventure. Nous avons décidé de nous lancer et nous avons loué des vans avec quelques amis, embarqué quelques planches, de la nourriture, et nous sommes partis. Nous avons jeté un coup d’œil à Google Earth pour repérer des point break potentiels et des récifs, et nous nous sommes rendus dans tous les endroits qui paraissaient bien. Cela nous a permis de faire de belles découvertes, au milieu de nulle part. Pendant presque un mois, nous n’avons rencontré d’autres surfers qu’une ou deux fois. Les points étaient longs et il était possible de surfer presque tous les jours, surtout en hiver, quand nous y étions. Se faire courser par des militaires sur la plage pour être « accidentellement » entrés dans une zone interdite est un souvenir que je garderai longtemps !

Spot de surf @giacomo_brando Sahara OccidentalDakhlah,  Sahara 📷: @giacomo_brando

Hawaii

La côte au nord d’Oahu à Hawaii est l’endroit idéal pour se lancer pour de bon dans le surf. C’est là où tous les surfers professionnels ou amateurs du monde entier se rendent chaque année pour découvrir ce que cette plage de 11 km a à offrir. J’ai fait trois saisons là-bas, mais la première était sans aucun doute la plus mémorable. Il s’agit d’un endroit inoubliable. Tous les surfers ont vu des vidéos de cet endroit, et passent parfois des années à se faire des films dans leur tête, anticipant ainsi leur venue avec un mélange de peur et d’excitation. Quand vous êtes enfin sur place, et qu’une vague vient vous cueillir, il est impossible de ne pas être nerveux, et de remettre en question votre capacité à surfer dans un spot si emblématique. Votre première fois sur Pipeline (près de Ehukai Beach Park à Pupukea sur la côte Nord d’O’ahu) sera une énorme dose d’adrénaline. On y rencontre un mélange chaotique de pros, d’avides amateurs et de locaux dopés à la testostérone, le tout sur fond de vagues plus grosses que la maison dans laquelle vous avez grandi. Oui, ça peut paraître effrayant, voire horrible, mais si surfez depuis tout petit, c’est Disneyland ! Vous serez témoins de gamelles spectaculaires mais vous pourrez aussi admirer les plus gros tubes de la planète, surfés par des légendes vivantes du sport. Il m’a fallu plus de trois heures pour y choper ma première vague (et ce n’est pas faute d’essayer, mais il peut parfois y avoir foule quand les vagues sont idéales), mais quand mon moment est enfin arrivé, je me suis retrouvé dans la plus grosse vague, que j’ai, encore à ce jour, jamais surfé de ma vie. Hawaii n’est pas un spot comme les autres : les îles sont si belles que c’est un véritable rêve pour la plupart des voyageurs, mais je connais des gens qui y sont allés plusieurs fois sans jamais voir une chute d’eau ou escalader une montagne. L’océan est l’attrait principal pour les surfers et si vous vous sentez prêts, allez-y et vous ne regretterez pas votre décision. Personnellement, j’ai passé le plus clair de mon temps à Pipe ou près de Backdoor, mais si vous voulez quelque chose de plus détendu, alors rendez-vous à V Land. C’est à 15 minutes en voiture et les tubes y sont super sympas, et en plus l’atmosphère y est bien plus chill. Keiki Shorebreak, situé sur la côte nord d’Oahu, est également une virée cool pour des vagues  sympas, et pour déconnecter dans les règles pendant quelques heures.

Auberges de jeunesse à Hawaii

Spot de surf @wypeoutchef HawaiiOahu, Hawii 📷: @wypeoutchef

Tonga

Tonga est devenu une destination populaire au cours des dernières années pour une bonne raison. Cette île tropicale idyllique est l’endroit idéal si votre compagne ou compagnon ne surfe pas. On peut y observer les baleines et les plages sont parmi les plus belles et préservées de la planète, ce qui est plutôt pratique car les conditions pour le surf peuvent être capricieuses. J’y étais pendant la haute saison pendant une bonne année et j’ai pu trouver de belles vagues, mais si une journée était pleine de superbes tubes pendant 8 heures non-stop, le lendemain pouvait être complètement calme. C’est aussi ce que le reste de l’île a à offrir qui fait son attrait : le sable doré, les grands cocotiers, et les eaux cristallines (n’oubliez pas le masque et le tuba !). C’est un endroit un peu plus détente que les autres destinations que j’ai mentionnées, et je pense que mes vacances auraient été parfaites si j’avais été en couple. Je me baladais souvent en pensant que tout y était très romantique. La principale zone de surf est dans le coin nord-ouest de l’île, et est composée de récifs très sympas, mes deux préférés étant Corners et The Bowl.

Auberges de jeunesse à Tonga

Spot de surf @sparrowfarlow TongaHa`atafu, Tonga 📷: @sparrowfarlow

Pérou

Le Pérou n’est peut-être pas le premier endroit qui vous vient à l’esprit lorsque vous pensez à des destinations de surf, mais son littoral possède des vagues absolument incroyables. Vous les trouverez à Playa Chicama, le point break Ouest le plus long du monde, idéal si vous êtes un goofy-footer ou si vous aimez surfer en backhand. Il y a aussi un phénomène étrange au nord du Pérou, que je n’ai jamais rencontré ailleurs, où deux courants se rencontrent au sud d’un point break appelé Cabo Blanco. Cela signifie que, alors que la plupart du temps la température de l’eau augmente ou diminue selon que l’on aille vers le nord ou le sud, l’eau à Cabo Blanco est la plupart du temps assez chaude pour y surfer en short toute l’année, alors que si vous vous allez 20 minutes plus au sud, la combinaison intégrale est indispensable. En dehors du surf, j’adore le Pérou car j’ai pu y passer deux semaines sur la plage à surfer des vagues incroyables, avant de prendre un bus pendant quelques heures et me retrouver à randonner dans des montagnes enneigées ou à travers des villes antiques. En plus, le Pérou est cerné, au Sud, par les récifs d’eaux froides chiliens et au Nord, par les eaux chaudes et tropicales de l’Equateur.

Auberges de jeunesse au Pérou

Spot de surf @clarak PérouHuanchaco, Pérou 📷: @clarak

Nicaragua

Le Nicaragua est une de mes destinations de surf favorites. Si vous arrivez par le Sud, vous trouverez instantanément une petite portion de côte battue par les vents du large presque tous les jours de l’année. C’est dû à la présence d’un lac à l’intérieur des terres qui crée un microclimat idéal pour surfer. Il y a également une douzaine d’endroits peut surfer ainsi que de super auberges de jeunesse à San Juan Del Sur. Les jours de calme plat, on peut aussi faire du volcano boarding dans le coin. Plus au Nord, on trouve différentes variétés de vagues, de grandes bombies (le nom que les australiens donnent à ces vagues qui se brisent plus loin), des reef setups, des wedges et plein d’incroyables beach breaks. Des endroits comme The Boom, très au Nord, on des super vagues toute l’année. Même si il y a parfois foule, il est possible de trouver des endroits plus tranquilles si vous faites un effort ou si vous avez votre propre voiture. Gallo Pinto, un plat traditionnel de haricots et de riz, est aussi un incontournable de la région, et c’est le repas post-surf idéal. Rien que d’y penser, j’en ai l’eau à la bouche.

Auberges de jeunesse au Nicaragua

Spot de surf @dankempster Nicaragua📷: @dankempster

Australie

L’Australie est certainement le pays aux vagues les plus variées. D’accord, la côte est sans fin, mais si vous avez prévu un voyage pour surfer et vous voulez un type de vagues spécifiques, alors vous devrez choisir la meilleur région d’Australie. De Noosa à Sydney, c’est une longue suite de super point break, idéales pour les longboards ou les débutants. La Gold Coast, jusqu’à la côte sud, est pleine de beach breaks, de break walls et de reefs, et on peut y passer des petites journées fun ou des moments intenses, dopés à l’adrénaline. La zone qui va de la Victorian border jusqu’à l’Australie occidentale est plutôt déserte, idéale pour surfer en petit comité (à l’exception de Melbourne et Adelaide). L’Australie est l’endroit idéal où faire du surf toute l’année non-stop ; ce n’est peut-être pas parfait tous les jours, mais il y a TOUJOURS des vagues, si on est vraiment motivés pour surfer. Les rares occasions où la mer est calme, on peut toujours passer du temps sur les plages de sable blanc ou doré. Le trip idéal combine le véhicule adapté (un van ou une caravane), une tente, un réchaud, des planches de plusieurs tailles et le plus de temps libre possible. Ceci dit, j’ai déjà fait rentrer plusieurs planches dans une voiture 3 portes avec un gros coffre, et traversé ainsi l’Australie à deux reprises : pas de soucis si vous avez une petite voiture, donc ! Si vous voulez débuter, ou bosser les bases, des endroits comme Noosa, la Gold Coast et Byron Bay sont parfaits. Il y a en plus plein d’auberges de jeunesse dans la zone, et elles offrent en général des leçons de surf, ce qui inclut le matériel, plus un instructeur. Cela pourrait être là le début d’une belle histoire d’amour !

Auberges de jeunesse en Australie

Spot de surf @jonospiteriphotography AustralieBells Beach, Australia 📷: @jonospiteriphotography

Italie

L’Italie vous semble peut-être être une destination incongrue pour faire du surf, mais ne vous fiez pas à cette impression. La première fois que j’y suis allé, je venais de terminer un petit tour d’Europe, et j’avais mes planches dans ma voiture après mon séjour en France, en Espagne et au Portugal. Je me suis retrouvé dans une petite ville appelée Levanto, au nord de Cinque Terre. Nous avions prévu de randonner dans les Cinque Terre le lendemain. Mais le temps a brusquement tourné et nous avons fini par dormir dans la voiture pour la nuit alors qu’une véritable tempête s’abattait sur nous. Quand nous nous sommes réveillés le lendemain, le temps était paisible et nous sommes allés directement à la plage pour admirer le lever de soleil et nous baigner. Pendant que le soleil se levait, nous avons aperçu des vagues parfaites, à hauteur d’épaule, donc nous avons enfilé nos combinaisons avant de nous lancer. Nous étions les premiers à l’eau et nous ne nous attendions pas à croiser quelqu’un d’autre, quand soudain des Italiens souriants ont débarqué de nulle part, en combinaison, leur planche sous le bras. Je ne m’attendais pas du tout à trouver une communauté de surfers dans une petite ville comme celle-ci, où il doit seulement être possible de surfer quelques jours par an. L’Italie est un pays un peu à part pour le surf, les vagues étaient sporadiques et je n’en ai jamais vu de grosses, mais la vue que l’on peut avoir de l’océan sur le paysage est une expérience inoubliable.

Auberges de jeunesse en Italie

Spot de surf @holidayfromwhere ItalieLevanto, Italie 📷: @holidayfromwhere

Les Îles Cook

Je suis allé aux Îles Cook au milieu de l’hiver et l’eau y était si chaude qu’il était impossible de surfer en combinaison. Les vagues étaient sympas et les vents idéaux, et ce tous les jours. Le surf n’était jamais extrême, mais les vagues étaient la plupart du temps un peu plus grandes que moi. Surfer dans les Îles Cook est un mélange constant de tubes super cools, mais aussi de reef setups très peu profonds, au point qu’il y avait 90% de chances de toucher le fond en tombant de la planche. Je suis revenu avec quelques cicatrices en plus, mais les vagues valaient le coup. Culturellement, c’était aussi très vivant : l’île principale est minuscule et il faut seulement une demi-heure pour en faire le tour en scooter. On y trouve aussi une grande est belle montagne qu’il est possible d’escalader et qui surplombe toute l’île. Des plages de sable banc, des eaux chaudes, des palmiers et des eaux cristallines sont également un bonus non négligeable. Et ce n’est qu’à 6 h de vol de l’Australie…

Auberges de jeunesse dans les Îles Cook 

Spot de surf @ardieljimenez Îles CookRarotonga, Îles Cook 📷: @ardieljimenez

Porto Rico

Quand on vous dit surf et Porto Rico, vous pensez directement à Rincon. Oui, c’est vraiment un endroit sympa, mais des centaines de personnes sont aussi au parfum, et ce n’est pas là que l’on trouve les meilleures vagues de l’île. Si vous louez une voiture, et que vous vous rendez au nord de Rincon, vous trouverez plein de vagues incroyables, et vous aurez pratiquement la mer pour vous. Il est possible de choper une vague en solo tous les jours. La plupart du temps, l’hiver est la meilleure saison pour les vagues à Porto Rico, avec des vagues qui vont du énorme au plus cool et long. Porto Rico est elle-même un mélange éclectique de culture latino et US. C’est beau, lumineux, avec des gens qui chantent et qui dansent, qui parlent espagnol, mais on trouve aussi Walmart. En dehors du surf, il y avait plein d’activités à faire : tellement qu’après un moins, j’avais l’impression d’avoir à peine exploré les chutes d’eau, les montagnes et autres merveilles que la nature nous réserve.

Auberges de jeunesse à Porto Rico

Spot de surf @zachpearsonphotography Porto RicoRincón, Porto Rico 📷: @zachpearsonphotography

 

N’hésitez pas à partager votre expérience en commentaire👇

 

A propos de l’auteur

Dane Faurschou est un photographe, surfer et voyageur originaire de Byron Bay, en Australie, et il partage son temps entre l’océan et les montagnes. En ce moment, il effectue un périple du Canada jusqu’à la Patagonie pour trouver le plus de vagues et de montagnes possibles sur son chemin. Suivez ses aventures sur son blog, Instagram et Facebook.

 

 

Share The World!
INSTAGRAM
EMAIL
Facebook
Facebook
GOOGLE
GOOGLE
/blog/spot-de-surf/?lang=fr
Youtube

À propos de l'auteur(e)

Dorothée Gomez

Inspirez-vous

Poster un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs marqué d'un * sont obligatoires. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les applications mobiles d'Hostelworld

Réservez facilement grâce à la nouvelle application mobile Hostelworld.

Download on App Store Download on Play Store

Cherchez et réservez plus de 33 000 propriétés dans plus de 170 pays, où que vous soyez.