Guide de la ville Dublin, Irlande

Guide de la ville Dublin, Irlande

Accueil
À Propos De
Se Restaurer
Transport
À Voir
Divertissement
Infos Générales
Itinéraire

Visite de Dublin

Berceau de nombre des musiciens, écrivains et chanteurs parmi les plus célèbres au monde, Dublin est une ville qui convient parfaitement pour faire une pause à toute époque de l’année et qui a quelque chose à offrir à chacun. Si vous êtes à la recherche de culture, il y a pléthore de musées à visiter. Si vous êtes amateur de grands espaces, vous pouvez apprécier une promenade dans un des parcs de centre ville le plus grand au monde et si vous aimez vous défouler, vous adorerez sa légendaire vie nocturne.

Berceau de nombre des musiciens, écrivains et chanteurs parmi les plus célèbres au monde, Dublin est une ville qui convient parfaitement pour faire une pause à toute époque de l’année et qui a quelque chose à offrir à chacun. Si vous êtes à la recherche de culture, il y a pléthore de musées à visiter. Si vous êtes amateur de grands espaces, vous pouvez apprécier une promenade dans un des parcs de centre ville le plus grand au monde et si vous aimez vous défouler, vous adorerez sa légendaire vie nocturne.

Dublin est une ville charmante à la population accueillante et au mode de vie décontracté. C’est également une ville jeune, près de la moitié du million et demi de personnes qui vivent dans le grand Dublin a moins de 25 ans. Ce chiffre évolue sans cesse avec le déplacement d’une grande partie de la jeune génération de la campagne vers la capitale.

À l’origine, Dublin était un comptoir commercial viking appelé Dubh Linn (le bassin noir), qui s’est vite mélangé avec un village celte appelé Baile Átha Cliath (La ville du gué des haies de roseaux), qui est encore aujourd’hui le nom gaélique de la ville. Comme dans son ensemble l’ancienne ville était en bois, seules les deux cathédrales, une partie du château et plusieurs églises ont survécu depuis la période antérieure au dix-septième siècle. La structure de la ville date essentiellement de la période géorgienne, époque où la haute bourgeoisie anglo-irlandaise commença à investir ses revenus dans de nouvelles maisons de ville.

Aujourd’hui, Dublin est la capitale politique, économique et industrielle d’Irlande. C’est la plus grande ville de l’Île Émeraude mais que vous pourrez apprécier en seulement deux jours. C’est la rencontre entre la vieille ville charmante de Dublin et la nouvelle Dublin, élégante, qui en fait la ville énergique et cosmopolite qu’elle est aujourd’hui.

Au cours des quinze dernières années, les restaurants de Dublin sont devenus bien plus internationaux que par le passé. Auparavant, comme toute autre capitale, elle regorgeait de restaurants italiens. Mais à présent, on y trouve également un large choix de restaurants indiens, japonais et thaï. Cela est amplement dû à l’afflux soudain d’immigrés dans la capitale irlandaise. Nombre de ces restaurants asiatiques se trouvent au nord de la Liffey sur Moore Street et, plus particulièrement, à l’extrémité nord de Parnell Street qui se situe au bout d’O’Connell Street.

La plus grande concentration de restaurants se trouve autour des rues pavées de Temple Bar, le quartier touristique de Dublin. En raison du nombre important de touristes qui peuple en permanence ce secteur, les prix ne sont pas très intéressants. La qualité de la nourriture reste bonne parce que la population locale est nombreuse à venir y manger un morceau régulièrement.

En revanche, Georges Street du côté sud de la Liffey vous propose un des choix les plus établis de restaurants. Parliament Street, à proximité, et Chatham Street près de Grafton Street sont quant à elles peuplées de restaurants italiens.

S’y rendre

En avion : L’aéroport de Dublin est à 10 km au nord du centre ville. Il est relié directement à la plupart des villes européennes et à de nombreuses villes américaines.

La manière la plus efficace de rejoindre le centre ville depuis l’aéroport est d’emprunter un « Aircoach » bleu. Partant toutes les 15 minutes à l’extérieur du terminal des arrivées, ils desservent O’Connell Street (la rue principale de Dublin), ainsi que d’autres endroits dans le centre ville, pour rejoindre finalement la banlieue sud. L’aller simple coûte 8 €, 14 € pour l’aller-retour.

Une manière plus économique de rejoindre le centre ville consiste à prendre un bus de Dublin. Le 16A part du terminal des arrivées et un aller simple jusqu’au centre ville coûte environ 1,45 €. Ces bus sont des services de ville normaux et ne sont pas spécifiquement adaptés à l’aéroport. Le trajet peut donc durer jusqu’à une heure quand la circulation est mauvaise.

Un taxi jusqu’au centre ville peut vous coûter jusqu’à 30 €.

En ferry : Les ferries arrivent à Dun Laoghaire, ou dans le port de Dublin qui est à 10 km au sud de la ville. Irish Ferries navigue entre Holyhead au Pays de Galles et le port de Dublin. Là, pour rejoindre le centre ville, vous pouvez prendre le bus 53 et le réseau ferroviaire de banlieue de Dublin, le DART (Dublin Area Rapid Transport). Un DART met environ 20 minutes à rejoindre le centre ville. Le trajet en bus est un peu plus long. La compagnie Stena Sealink arrive également au port de Dublin, vous pouvez donc rejoindre le centre ville de la même manière.

En train : Si vous voyagez en train depuis un autre endroit en Irlande, vous arriverez à la gare Heuston ou Connolly. Ces deux gares ferroviaires sont desservies par le bus 90 qui fait les allers-retours vers le centre ville. Connolly est au nord du centre ville alors que Heuston est un peu excentrée. Des stations de taxi sont disponibles à la sortie des deux gares, et le LUAS (tramway) rallie également les deux gares.

En autocar : Si vous arrivez à Dublin en autocar, votre voyage se terminera à Busaras, la principale gare routière. Elle se trouve au centre ville.

Se déplacer

À pied : Dublin peut facilement être parcourue à pied et comme elle est relativement plate, vous n’aurez pas trop d’énergie à déployer. La rue principale au nord est O’Connell Street, la rue la plus large d’Europe. De là, il ne vous faudra pas plus de 15 minutes pour rejoindre St Stephen’s Green en haut de Grafton Street, le cœur de la partie sud du centre ville.

En bus : Les autobus à impériale de Dublin desservent presque tous les secteurs de la ville. Ils circulent entre 6h00 et 23h30. Leur tarif est raisonnable et, bien que les services soient limités le week-end, il y a toujours des bus qui circulent assez régulièrement.

En DART : Ce service de train, à l’exception des trois gares du centre ville Pearse, Tara et Connolly, est principalement utilisé pour se rendre dans les banlieues côtières au nord et au sud de la ville. Le DART dessert un nombre limité de destinations mais il est bien plus rapide que le bus.

En Luas : Le réseau type tramway de Dublin, le Luas, est le mode de transport public le plus récent de la ville. Il existe deux lignes, la rouge et la verte. La ligne rouge dessert l’ouest de Dublin et la ligne verte rallie les banlieues sud au centre ville. Les principales gares ferroviaires et la gare routière de la ville sont à proximité d’arrêts du Luas.

En taxi : En journée, il est assez facile de trouver un taxi mais le soir, cela peut devenir pratiquement impossible. Les taxis sont signalés par une pancarte jaune sur le toit des véhicules et ont tous un compteur.

Si Dublin n’a pas un élément phare, comme Paris a sa Tour Eiffel ou Rome a son Colisée, elle dispose néanmoins de plusieurs centres d’intérêt des deux côté de la Liffey, son fleuve. La plus célèbre étant la statue de Molly Malone en bas de Grafton Street, rue commerçante phare d’Irlande au sud de la ville. C’est également dans la partie sud que vous trouverez la majorité des musées de la ville ainsi que ses deux cathédrales.

Le nord de la ville propose également des sites intéressants pour les touristes qui cherchent quelque chose à voir et à faire. Cela inclut quelques autres musées, mais plus que tout, ce sont les personnes et l’ambiance des rues du centre ville comme Moore Street et Henry Street qui valent le détour.

Comme dans la plupart des capitales, vous devez ici aussi vous aventurer hors du centre ville immédiat pour découvrir ses autres atouts. Tout juste à l’ouest du centre ville, vous découvrirez Phoenix Park, un des plus grands parcs de centre ville au monde. Au nord du centre ville, sur la ligne de DART (train de banlieue), se trouvent Malahide et Howth, deux des banlieues les plus pittoresques de la ville. Au sud de la Liffey, vous découvrirez Dun Laoghaire et Dalkey, la ville de Bono, entre autres.

Un ami m’a dit une fois : « Les Italiens sont d’excellents cuisiniers et c’est pour ça qu’il y a des restaurants italiens partout. Les Irlandais sont d’excellents buveurs et c’est pour ça qu’il y a des pubs irlandais partout. ». Il avait raison. Dublin regorge de pubs et sa vie nocturne est sans égal en Europe.

Tout comme les restaurants, la plupart des pubs de Dublin se trouvent dans Temple Bar, mais cette partie de la ville est presque exclusivement peuplée de touristes toute l’année. Le week-end, le soir, l’endroit peut devenir un peu trop animé à cause de grands groupes d’enterrements de vies de garçons et de vies de jeunes filles qui chantent à tue-tête dans les rues.

On trouve sur Georges Street, en revanche, juste au sud de Temple Bar, des bars parmi les meilleurs de la ville. A deux rues parallèles de là se trouve une des grandes artères de la ville, South William Street, bordée de bars sur toute sa longueur. Wexford Street et Baggot Street sont deux autres rues de la ville réputées pour leurs bars.

Parmi les grands changements au niveau de la vie sociale de Dublin au cours de ces dernières années, on notera l’émergence dans toute la ville de bars à la mode. Mais bien entendu, le plus grand changement repose sur le fait qu’il est désormais interdit de fumer dans les bars et les boîtes de nuit.

Pour vous tenir au courant des activités à Dublin, consultez un exemplaire d’une publication bimensuelle gratuite, « The Event Guide », que vous pourrez vous procurer à Tower Records sur Wicklow Street.

Exigences relatives aux visas
Les ressortissants des États-Unis, d’Australie, du Canada, de Nouvelle Zélande et des pays de l’UE n’ont pas besoin d’un visa pour entrer en Irlande s’ils envisagent d’y séjourner moins de 90 jours. Les personnes souhaitant prolonger leur séjour, doivent en demander l’autorisation auprès du Department of Justice, Equality and Law Reform (ministère de la justice, de l’égalité et des réformes du droit) dans un délai de 90 jours après leur arrivée. Si un membre de votre proche entourage est un citoyen irlandais, vous bénéficiez normalement automatiquement d’une prolongation de votre délai de 90 jours, mais vous devrez néanmoins soumettre une demande formelle.

Les citoyens des pays de l’UE venant travailler en Irlande n’ont pas besoin d’un visa de travail pour prendre leurs fonctions. Les citoyens d’autres nations doivent contacter leur ambassade d’Irlande locale pour obtenir des informations sur les modalités d’acquisition d’un visa de travail.

Devise
La devise en vigueur en Irlande est l’euro qui représente 100 cents. Les billets se présentent en coupures de 100 €, 50 €, 20 €, 10 € et 5 € et les pièces sont de 2 €, 1 €, 0,50 c, 0,20 c, 0,10 c, 0,05 c, 0,02 c et 0,01 c.

Langue
Selon l’État, la première langue officielle en Irlande est le gaélique, couramment appelé l’irlandais. Malgré cela, l’anglais est la langue principalement parlée dans la capitale.

Climat
Il est extrêmement difficile de fournir des généralités quant au climat irlandais, même les météorologues professionnels se trompent la plupart du temps ! Ce que l’on peut en dire sans aucun doute, c’est ce que ce pays a le climat le plus changeant que vous puissiez rencontrer. Ensoleillé à un moment, balayé par une pluie torrentielle l’instant d’après ou par le blizzard dans un secteur. On ne peut jamais savoir à quoi s’attendre.

Mais comme il s’agit ici d’apporter un point de vue global, le voici : Les mois les plus froids sont janvier et février qui connaissent leur lot de givre généralisé à tout le pays ainsi que de neige à l’occasion. La neige n’est cependant pas courante en Irlande mais quand elle arrive, le pays est pratiquement paralysé. Les mois les plus chauds sont juillet et août. Mais en aucun cas ils ne sont torrides. Les températures moyennes varient généralement entre 16 et 20 degrés. Ces derniers étés, les températures ont néanmoins dépassé les 20 degrés.

Services médicaux
Les touristes en provenance de l’UE peuvent bénéficier de soins médicaux en vertu de l’accord européen de réciprocité concernant les soins médicaux. Vous devez vous procurer un formulaire E111 auprès de votre centre de Sécurité Sociale local avant votre voyage. Assurez-vous que le docteur ou le dentiste que vous consultez est enregistré auprès de l’Irish Health Board (organisme de santé) et informez-le que vous souhaitez bénéficier des accords de sécurité sociale de l’UE. En cas d’urgence, les résidents peuvent téléphoner ou se rendre directement au service des urgences des principaux hôpitaux.

Fuseau horaire
Temps moyen de Greenwich.

Horaires d’ouverture
Les boutiques sont généralement ouvertes entre 9h00 et 18h00, du lundi au samedi, et en nocturne le jeudi, jusqu’à 20h00. Dans le centre ville, les boutiques sur Henry Street, Grafton Street et dans les centres commerciaux ouvrent presque toutes le dimanche, de midi à 18h00.

Les bureaux sont ouverts de 9h00 à 17h00/17h30, et ferment généralement pour une pause déjeuner d’une heure quelque part entre midi et 14h00.

Offices du tourisme
Le principal office du tourisme de Dublin se trouve sur Wicklow Street, dans le centre ville. Ancienne église, ce bâtiment qui ne se trouve qu’à deux minutes de Grafton Street est facilement repérable. Vous trouverez là les informations nécessaires concernant toute partie du pays que vous souhaitez visiter.

Taxes
En Irlande, la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) va de 0 % sur l’alimentaire à 17 % dans les restaurants et 21 % sur certaines marchandises, dont les vêtements et les appareils électriques. Pour les résidents hors UE la bonne nouvelle est cependant qu’ils peuvent se faire rembourser la TVA sur tout article de plus de 250 €. Cela concerne uniquement les boutiques portant l’autocollant « Cashback ». Si vous ne le voyez pas, cela vaut la peine de poser la question. Il faut pour cela vous procurer un chèque d’Europe Tax-Free Shopping lorsque vous achetez l’article. Lorsque vous quittez le pays, vous présentez votre achat et le chèque aux douanes. Les représentants le tamponnent et vous pouvez ensuite encaisser votre chèque à n’importe quel guichet portant le logo Tax-Free et le panneau Cash Refund (remboursement). Dans certains cas, vous recevrez votre remboursement par courrier dans un délai compris entre six et huit semaines. Les remboursements ne s’appliquent qu’aux articles achetés dans le pays au maximum trois mois avant présentation des documents.

Change
Les banques restent le meilleur endroit pour changer toute monnaie étrangère ou tout chèque de voyage. Elles sont ouvertes de 10h00 à 16h00, du lundi au vendredi et jusqu’à 17h00 le jeudi.

Si vous vous rendez en zone rurale, pensez à effectuer vos opérations de change en ville avant de partir. Vous pouvez sinon changer votre liquide ou vos chèques de voyage dans les principaux offices du tourisme.

Toutes les principales cartes de crédit et Eurocard sont amplement acceptées. Vous pouvez également les utiliser pour retirer de l’argent aux distributeurs ou dans les banques. Vous pouvez aussi utiliser des cartes bancaires classiques membres des principaux réseaux internationaux, dont Cirrus, Plus et Link, dans les machines portant leur symbole.

Électricité
L’électricité fonctionne sur le voltage standard, 220-240 V c.a..

Téléphones
L’indicatif national de l’Irlande est le 353, le code de Dublin est le 01. Pour appeler un numéro depuis l’étranger, composez le 00, suivi du 353, du 1 puis du numéro local.

Les mêmes instructions s’appliquent lorsque vous appelez un autre pays depuis l’Irlande, vous devez composer le code d’accès international du pays, mais pas le zéro du code local.

Concernant les renseignements téléphoniques, composez le 11811 pour les numéros en Irlande, le 11818 pour les numéros internationaux. Pour les appels avec opérateur, composez le 10 pour l’Irlande ou le RU et le 114 pour tous les autres pays.

Il y a un grand nombre de téléphones publics partout dans Dublin. La plupart des téléphones publics acceptent à la fois les pièces et les cartes prépayées. Ces cartes existent en montants de 10, 20, 50 et 100 unités et sont en vente dans les Telecentres, les bureaux de poste et les boutiques affichant la pancarte Callcard. Pour les personnes souhaitant effectuer des appels principalement à l’étranger, les cartes prépayées sont à présent largement répandues et offrent un prix plus avantageux. Vous pouvez les utiliser sur tout type de téléphone, elles sont en vente dans tous les kiosques à journaux et les commerces de proximité et offrent un prix avantageux pour les appels internationaux. Il est cependant intéressant de comparer les prix. En effet, il en existe de nombreux types différents et les tarifs varient amplement d’une compagnie téléphonique à une autre.

Bureau de poste
Le système postal en Irlande dépend d’An Post et le principal bureau de poste de Dublin est le General Post Office (GPO) sur O’Connell Street. Il y a plusieurs autres filiales dans le centre ville ainsi que partout en banlieue. Elles sont faciles à repérer grâce à leur pancarte verte et se trouvent généralement dans des secteurs bien en vue. Les bureaux de poste sont ouverts de 9h00 à 17h30, du lundi au samedi. Certains sont néanmoins fermés le samedi après-midi. À ce propos, toutes les boîtes aux lettres publiques sont également peintes en vert avec les heures de relève clairement indiquées sur la boîte.

Pourboires
Un certain nombre de restaurants et d’hôtels en Irlande ajoutent désormais à leurs notes des frais de service compris entre 10 et 15 % et lorsque c’est le cas, ne vous sentez pas obligé de laisser un pourboire. Si vous pensez que le service mérite un supplément, 5 % est suffisant. Lorsque les frais de service ne sont pas inclus, un pourboire compris entre 10 et 15 % convient parfaitement. Souvenez-vous qu’il n’est jamais obligatoire de laisser un pourboire et que ce dernier est laissé à votre discrétion.

Jours fériés
Il est intéressant de noter les jours fériés avant d’arriver à destination. En effet, dans leur grande majorité, les entreprises, banques et boutiques ferment pour la journée.

En Irlande, il s’agit du jour de l’an (1er janvier), de la St Patrick (17 mars), du lundi de Pâques (mars/avril), des premiers lundis de mai, juin et août et du dernier lundi d’octobre (qui sont tous des jours fériés), du jour de Noël (25 décembre) et de la Saint Stephen (26 décembre).

Share The World!
INSTAGRAM
EMAIL
Facebook
Facebook
GOOGLE
GOOGLE
/blog/guide-de-la-ville-dublin-irlande/?lang=fr
Youtube

À propos de l'auteur(e)

Inspirez-vous

Poster un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs marqué d'un * sont obligatoires. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les applications mobiles d'Hostelworld

Réservez facilement grâce à la nouvelle application mobile Hostelworld.

Download on App Store Download on Play Store

Cherchez et réservez plus de 33 000 propriétés dans plus de 170 pays, où que vous soyez.