14 spécialités suédoises qui vous feront baver d’envie 🇸🇪

14 spécialités suédoises qui vous feront baver d’envie 🇸🇪

« En Kanelbulle och ett kaffe med mjölk, tack. » (Un roulé à la cannelle et un café crème, merci). La serveuse aux cheveux gris me sourit instantanément, appréciant ma pauvre tentative de parler la langue. « Det blir 42 kronor, tack » Je paie, récupère ma commande et m’assieds à la petite table ronde près de la fenêtre, ma préférée. Mon café favori situé au centre de Stockholm n’a rien de vraiment spécial, ou de chic d’ailleurs, mais personne ne peut rivaliser avec leurs pâtisseries. Aucune visite à Gamla Stan (la vieille ville de Stockholm) n’est vraiment complète sans un petit arrêt pour le traditionnel fika, pause-café suédoise. En fait, la Suède fait partie du top 10 des plus grands consommateurs de café au monde… En plus de ces petites merveilles de roulés à la cannelle (de l’art, on vous dit, de l’art !), la cuisine suédoise est connue pour ses produits simples, locaux, de très bonne qualité comme la pomme de terre, le poisson, la viande, les champignons et les baies. Si vous planifiez un délicieux voyage en Suède (ou non d’ailleurs, et c’est peut-être le moment de s’y mettre !), voilà une petite introduction à la cuisine suédoise et où trouver les meilleurs plats traditionnels que ce merveilleux pays a à offrir !

Köttbullar

Que serait un inventaire des meilleurs plats traditionnels suédois sans le köttbular (prononcez cheut-bou-larh) ? Les célèbres boulettes de viande suédoises sont facilement le numéro un des plats typiques de la Suède, typiquement servies accompagnées de purée de pommes de terre, sauce cranberry et petits pois. Si les fruits vous font une peu peur, penchez pour la version à la crème (gräddasas), ou encore la version au poisson (fiskbullar). Le köttbullar peut être dégusté à travers tout le pays dans des restaurants, à des prix variables, même si la meilleure option reste quand même les « kvarterskrog », tavernes locales et pas chères qui proposent un plat du jour (dagens rätt) pour 7€50, salade, pain et café compris.

Knäckebröd

On peut trouver du « pain Wasa » sur tous les marchés du monde mais, pour ceux qui ne le savent pas, son origine est bien suédoise. Le seigle ne pousse presque pas dans le Nord, encore moins tous les ans. Alors, il y a environ 500 ans, les locaux ont opté pour un moyen de cuisson différent pour produire un aliment riche et qui tienne au corps et surmonter les longs hivers scandinaves. Aujourd’hui, le knäckebrod est cuit à 400°C et est supposé être très dur et ne pas se plier. Lorsqu’on le casse, il doit imiter le bruit que fait une coquille de noix lorsque l’on marche dessus ! Traditionnellement, il est servi avec du beurre salée et peut être un morceau de fromage à pâte dure (tout le reste n’est que du bonus, au gré de vos envies). On peut en trouver pour quelques sous dans tous les supermarchés mais si vous voulez vraiment tous les détails de fabrication et (peut être les meilleurs échantillons), vous devriez visitez le musée du knäckebröd de Filipstad.

Cuisine suédoise - Knackebrod

📷: @petersyard

Surströmming

Odorats sensibles s’abstenir ! Le surströmming est la spécialité qui fait grimacer les locaux comme les étrangers. Cette tradition très odorante de sortir les boîtes de conserves de hareng fermenté vers la fin-août a pris place dans le courant du XIXème siècle et continue encore aujourd’hui. Habituellement, le hareng est dégusté dans du tunnbröd (ou « pain polaire » en français), avec des pommes de terre, du beurre et des oignons. Vous pouvez le faire vous-même, tous les ingrédients étant disponibles pour presque rien en supermarché mais s’il vous prend l’envie de déguster un véritable surströmming, essayez la région du Norrland, Hamnkrogen à Härnösand par exemple vous proposera un repas complet pour 10€ seulement.

Sill

Le hareng mariné, dans sa version la plus digeste, est appelé sill. Il peut être cuisiné de différents manières : à la moutarde, aux oignons, à ail, à l’aneth, et est souvent accompagné de pommes de terre, de crème, de ciboulette, de fromage à pâte dure, d’œufs à la coque et bien sûr du knäckebrod (voir plus haut). Comme tout le reste, il est facilement trouvable dans tous les supermarchés du pays. Il est généralement servi sur une planche avec tous les condiments séparés, pendant les festivals de l’été. Si vous n’êtes pas trop fans du hareng mariné, vous pouvez toujours le remplacer par du hareng fumé ou du hareng frit. On vous conseille d’ailleurs d’aller faire un tour au Strömmingsvagen à Stockholm, installé depuis des dizaines d’années dans la vieille ville et qui propose une immense variété de plats dont du hareng frit accompagné de pommes de terre, salade et pain polaire pour seulement 5€.

Kanelbullar

Si vous avez essayé un roulé à la cannelle suédois sortant tout juste du four, on vous promet que vous ne pourrez jamais plus vous contenter des pauvres imitations que l’on essaye de vous refourguer dans les Starbucks du monde entier. La Suède fête même le « Kanelbullens Dag » (le jour national du roulé à la cannelle) le 4 octobre de chaque année. Habituellement, un de ces petits délices accompagné d’un café vous coutera entre 3 et 5€. Si vous visitez Stockholm, je vous recommande grandement celui du Café Järntorget, mais le meilleur kanelbulle qui hante encore secrètement mes longues nuits d’hivers est celui du Café Hurasen à Göteborg.

Cuisine suédoise - Kanelbullar

📷: @domnasrodce

Ärtsoppa med pannkakor

Un autre plat suédois très traditionnel et généralement le plat familial du jeudi, est la soupe de petits pois et ses pancakes. On ne sait pas trop d’où cette tradition vient, certains parlent de pratique religieuse, d’autres de « plat du pauvre ». Toujours est-il qu’à un moment c’est resté. Plusieurs restaurants traditionnels accompagnent ce plat de confiture de cranberry. Allez voir le Restaurangkompaniet in Jönköping, où un repas complet avec entrée vous coutera environ 13€.

Småland’s Ostkaka

Comme le suggeste son nom, Småland est célèbre pour ses délicieux cheesecake. Eh oui, la Suède est très fière de ses desserts, et comme le kanelbulle, il existe aussi une journée nationale de l’ostkaka, tous les 14 novembre. Traditionnellement mangé tiède avec de la confiture et de la crème, des fruits ou de la glace, chaque pâtisserie de Småland offre sa propre version du cheesecake. Et vous en aurez pour environ entre 2 et 4€ la part seulement !

Ugnsbakad torsk

Bien que le poisson soit une denrée locale très appréciée sur tout le continent, le sud de la Suède est très renommé pour ses nombreuses variétés de poisson frais. Göteborg a même dédié une église (Feskekörka) entière aux fruits de mer, un immense marché ou vous pouvez trouver les meilleures qualités de poisson frais disponibles. Ils fournissent aussi plusieurs petits restaurants ainsi que d’autres un peu plus gastronomiques. Inutile de vous dire que ce sont les meilleurs endroits pour profiter de la cuisine de la mer suédoise et s’essayer à la brandade de morue ! Servi avec son beurre noisette et du raifort fraichement cueillis, une assiette et une boisson vous coûteront autour de 13€.

Gravad Lax

Il y a maintenant de cela plusieurs centaines d’années, le saumon était mariné dans du sel, du sucre, avec de l’aneth et autres épices, le tout enterré sous un tas de pierre pendant plusieurs jours. Ce procédé permettait au poisson de perdre en humidité et de « fermenter » pour qu’on puisse le conserver plus longtemps. Aujourd’hui le poisson n’est plus enterré ou fermenté (merci la technologie) mais seulement laissé à mariner dans le frigo pendant plusieurs jours. Une fois prêt, il est alors servi avec de l’aneth cru et une sauce à la moutarde (hovmästersås), sur du pain ou avec une salade. Un plat très populaire sur dans tout le pays qui est généralement servi en entrée dans beaucoup de restaurants pour la modique somme de 10€.

Cuisine suédoise - Gravad Lax

📷: @driesathome

Hot Dogs

Qui aurait pu imaginer que le hot dog faisait partie des plats de street food suédois les plus populaires ? À chaque évènement, quel qu’il soit, sur les campus universitaires, les marchés en plein air, ou sur des étals de nourriture (gatukök), les hot dogs et saucisses/purée sont toujours présents ! Même s’ils ne font pas l’unanimité, à environ 3€ la pièce, ils font un casse-croûte idéal, raisonnable, et original, surtout vers Stockholm qui diversifie de plus en plus ses recettes. Que diriez-vous par exemple d’un hot dog garni de räksallad (crevettes mayonnaise) ?

Filmjölk

Le filmjölk est un lait fermenté qui ressemble un peu à du yaourt, mais qui provient de la culture de différentes bactéries à basse température. Même si on en retrouve partout en Scandinavie, le suédois en consomme tous les jours, généralement au petit déjeuner avec ou sans fruits ou muesli. Le prix du litre en supermarché environne les 1€.

Räksmörgås

Les suédois raffolent de leurs tartines et cela remonte à très très loin. En effet, au XVe siècle, on utilisait de grosses tranches de pain comme assiettes chez les classes sociales les moins aisées. Une des versions les plus typiques est le raksmörgås (tartines aux crevettes) composé de crevettes, d’œufs dur coupés en tranches, de laitue, de tomates et de concombre le tout relevé d’une sauce crémeuse à l’aneth. Dans certaines boulangeries vous pouvez même trouver un räksmörgåstator, un millefeuille de tartines au crevettes. Vous trouverez les meilleurs plats à base de crevettes dans les villes sur la côte comme Göteborg ou Malmö, où l’entrée vous coûtera environ 6€ dans n’importe quel restaurant.

Cuisine suédoise - Raksmorgas

📷: @imissjyl

Kräftor

Au XVIe siècle, les écrevisses étaient un mets réservé exclusivement à la noblesse suédoise, mais heureusement ce n’est plus le cas ! Les kräftskivor (fête de l’écrevisse) sont des festivités très populaires du mois d’août qui célèbrent la fin de l’été. En effet, familles et amis se retrouvent pour se délecter de ce tendre met qu’ils ont péché la veille ou acheté pour 18€ le kilo. Les écrevisses sont alors cuisinées avec de l’aneth mais mangées froides et surtout avec les doigts, avec du pain polaire et un bout de Västerbotten (fromage qui s’apparente au parmesan). Le tout accompagné bien évidemment de bière et de l’inévitable schnaps. Généralement, les suédois sont assez fiers de leurs coutumes, il est donc assez facile de vous faire inviter par un autochtone à sa kräftskivor. Et sinon, cherchez des communautés d’expat’ qui ne manqueront pas d’en célébrer une aussi.

Älggryta

À cause (ou grâce) aux conditions climatiques difficiles et aux hivers rudes, la cuisine suédoise s’est développée autour de tous les aliments comestibles, bien que très spéciaux quelque fois, que la nature puisse offrir. C’est pour cela que l’on retrouve beaucoup d’aliments atypiques tel que les feuilles ou les écorces, des associations « sucré-salé » avec les baies et le poisson, ou encore de la viande de gibier comme le cerf ou l’élan. Surtout en Laponie, les Samis utilisent tous les éléments de l’animal : toutes les viandes et les organes sont traités, la fourrure est transformée en vêtements et en literie, les os sont encore utilisés pour fabriquer différents outils et la graisse, fut un temps, servait de combustible. Pour découvrir la viande d’élan, on vous conseille l’älggryta, un ragoût qui ressemble un peu au goulash hongrois, par exemple à Luleå ou Kiruna. L’élan étant un ingrédient plutôt cher, un repas vous coûtera environ 25€.

Un mot sur l’alcool suédois

On pourrait affirmer que ce sont les longs hivers qui font des Suédois des experts en matière de boissons chaudes et de bons alcools. Ils sont les créateurs de la célèbre Absolut Vodka, tandis que leur autre shot préféré est le Fireball à la cannelle. Les jours plus froids sont surmontés à l’aide d’un glögg (vin chaud épicé) ou ses nombreuses variations au vin blanc ou au cidre de pomme. Pour accompagner un repas convivial, il existe de très bons vins de production locale, ou une lättöl ou starköl (bière légère ou forte). Et que ce soit après une chaude journée d’été ou une séance de sauna bien moite, les Suédois adorent leur verre de cidre avec ses différents degrés de douceur et d’alcool (personnellement, je ne jure que par les saveur poire ou myrtille). Sauf la bière légère, toutes les boissons alcoolisées ne peuvent être achetées que dans le système systembolaget, contrôlées par le gouvernement et sont, comparées au reste de l’Europe, assez chères.

Auberges de jeunesse en Suède 

Ne perdez pas de temps et sautez dans un avion vers la Suède ! Quels sont les plats que vous testerez en premier ?

Share The World!
INSTAGRAM
EMAIL
Facebook
Facebook
GOOGLE
GOOGLE
/blog/cuisine-suedoise/?lang=fr
Youtube

À propos de l'auteur(e)

Claudia Merlo

Corsican storyteller with a London fixation. You'll find me in a bookshop, spending money I don't have, at a concert in a sweaty venue or booking a spontaneous trip after two pints at the pub. Find me on instagram @bigsmokeblackbird

Inspirez-vous

Poster un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs marqué d'un * sont obligatoires. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

13 + 14 =

Les applications mobiles d'Hostelworld

Réservez facilement grâce à la nouvelle application mobile Hostelworld.

Download on App Store Download on Play Store

Cherchez et réservez plus de 33 000 propriétés dans plus de 170 pays, où que vous soyez.