Burning Man : tous mes conseils pour une expérience inoubliable

Burning Man : tous mes conseils pour une expérience inoubliable

Vous recherchez une expérience unique, sortir de votre zone de confort, vivre intensément le moment présent, être pleinement vous-même, expérimenter de nouveaux chemins et libérer vos émotions sans peur du jugement ? Bienvenue à Burning Man !

Loin de l’image, sexe, drogue et Rock’n Roll, le Burning Man est aujourd’hui le plus grand événement participatif du monde en terme de partage, d’échange, de communauté, d’art et de créativité. Telle une invitation à co-créer un monde utopique entre rêve et réalité grâce à l’investissement personnel de chacun, cet événement est orchestré par nous tous, co-créateurs de l’événement afin de dépasser ce que nous pensons impossible : créer une ville éco-responsable en plein désert où la culture des possibles et une communauté de rêveurs et Makers prend vie.

Je rentre de mon 8ème Burn, cette fois, en Israël en mai dernier. Je m’appelle Cécile, je suis membre des French Burners, depuis presque 10 ans maintenant, l’association française du mouvement. Je vais vous dévoiler mes meilleurs conseils pour vous faciliter l’accès à ce joli rêve.

Burning Man structure en forme de coeur @Cécile Ravaux

Burning Man signe "Believe" @Cécile Ravaux

Le Burning Man c’est quoi ?

Le Burning Man rassemble, après maintenant 30 éditions, plus de 80 000 explor’acteurs en plein coeur du Nevada au Etats-Unis, dans le désert de Black Rock, dans l’unique but d’apprendre à se connaître et de réaliser nos rêves les plus fous en terme d’art, de créativité et de partage.

La première année, beaucoup de monde, tout comme moi, appréhende l’organisation et la préparation de cet événement. Tout semble impossible, loin, sans connexion et onéreux. En effet, vivre une semaine complète en plein désert s’organise, surtout qu’il n’y a aucun spectateur, chacun doit apporter sa pierre à l’édifice dans ce nouveau monde, là où l’échange d’argent est formellement interdit (sauf pour l’achat de glace et le café à Center Camp).

Burning Man @Cécile Ravaux

Burning Man vélos @Cécile Ravaux

Burning Man Culture / Burning Man Attitude… Tout un art !

Avant tout, la première étape va définir si cet événement est fait pour vous. Coup d’œil sur les valeurs du Burning Man :

10 principes à respecter qui vous sortent de votre zone de confort.

1. Ouverture à tous : nous acceptons tout le monde, et donc les ‘virgins’ ! qui ont droit à une surprise dès leur arrivée à la Gate / l’entrée.

2. Principe d’immédiateté : nous nous coupons du ‘default word’ (le monde réel) pour vivre dans l’instant présent. Nous quittons le quotidien pour oser dépasser nos limites, découvrir et expérimenter de nouvelles choses, jouer avec nos propres frontières. Ainsi, on apprend à mieux se connaître soi-même, et vous seul êtes l’unique juge-arbitre de votre expérience. Le but est de prendre conscience de notre réalité avec un point de vue différent.

3. Participation : chacun est encouragé à ne pas être spectateur, il est préférable de s’exprimer en créant. N’oublions pas que nos événements sont la somme des participations de chacun. Zéro spectateur, tous spect’acteurs ! Grâce à la mise en place d’une activité, d’un geste personnel, ou grâce à un camp, ou la réalisation d’une oeuvre.

4. Expression personnelle radicale : chacun peut s’exprimer librement, sans être jugé. Vous vous baladez dans l’accoutrement qui vous correspond. La bienveillance et la confiance sont autour de vous et vous permettent les excentricités qui sont vivement recommandées!

5. Autonomie : chacun se prend en charge sans compter sur les autres (eau et ressources vitales) sachant qu’il pourra toujours compter sur les autres en cas de nécessité grâce au don et au partage.

6. Civisme : chacun doit avoir un comportement civique et respectueux des autres. On ne prend pas de photo sans demander le consentement 🙂

7. Ne laisser aucune trace : on ne laisse aucune trace lors de nos événements, même pas les cendres d’une cigarette ! No MOOP*! (Matter out of place)

8. Non commercial : Toute forme de commerce, de publicité, de sponsoring ou d’activités commerciales est interdite !

9. Don : le don sans attente de retour. Soyez créatif et parlez avec votre coeur, prévoyez alors vos cadeaux ‘gifts’! Du BIG HUG au rubis (oui oui, on m’a déjà offert un rubis), c’est à votre créativité de s’exprimer!

10. Effort commun : actions collectives au travers de la collaboration, du bénévolat, de l’entraide. Elles se réalisent sur le camp que vous aurez intégré, sous forme de shift. Vous serez amené à effectuer certaines tâches comme : aller acheter la glace, faire la cuisine ou la vaisselle, animer un atelier ou aider tout au long de l’année à la bonne mise en place logistique du camp ou de l’oeuvre à laquelle vous participez. Pour vous rassurer, tout cela se passe dans le délire et la bonne humeur !

Si vous vous sentez réaliser l’ensemble de ces missions et que votre coeur palpite à découvrir cet univers utopique et éphémère, la route est encore un peu longue…

Burning Man désert @Cécile Ravaux

Burning Man poulpe @Cécile Ravaux

Burning Man : prix du billet et inscription

Au-delà de son prix : 425 $ + un véhicule pass à acheter, la chose indispensable est de vous enregistrer sur le site de Burning Man en créant votre profil, et répondre à quelques questions. Vous pouvez effectuer cela à tout moment, afin d’être prêt pour la loterie qui a généralement lieu en février / mars. Vous serez informé grâce à la diffusion de la newsletter mensuelle – que je vous recommande de suivre avec intérêt.

La vente ‘Main Sale’ se déroule en moins de deux heures. Un rdv est posé, et plus de 500 000 connexions à l’heure du rdv pour l’achat des billets. Autant vous dire que les 80 000 billets partent très très vite.

MAIS il existe d’autres solutions pour acheter un billet.

La plus simple : Le STEP.  Quelques semaines plus tard, des billets sont remis en vente, pour cause d’abandon et se passe sur la même plateforme que la première vente. Ainsi, nous évitons les surenchères ou les faux tickets.

Burning Man requin @Cécile Ravaux

Burning Man char de nuit @Cécile Ravaux

Comment se procurer un billet pour Burning Man si vous n’avez pas réussi à en acheter un

Participez à une création artistique en suivant une association ou collectif artistique tout au long de l’année. Vous investir dans un projet régional ou local vous rendra indispensable dans le projet et les camps et structures artistiques enregistrées bénéficient d’un certain nombre de billets pour permettre à la Team de pouvoir participer à l’événement. Des propositions pour intégrer un camp sont déjà présentées sur le site des French Burners et la page Facebook du groupe.

Devenez ‘Volunteer’ pour Burning Man et participez à l’une des missions du STAFF.

Une fois votre billet obtenu, il est très recommandé de prévoir votre véhicule. Un bus est organisé depuis San Francisco. Ou alors, rapprochez-vous de vos amis, connaissances, ou les personnes de votre camp pour co-voiturer. Attention, prévoyez une grosse voiture, type  RV, pick-up, car vos bagages, l’eau et le food-shopping nécessite beaucoup de place… Je vous recommande 3 personnes, 4 personnes max max !!

Burning Man à vélo @Cécile Ravaux

Burning Man de nuit @Cécile Ravaux

S’organiser pour Burning Man

Snacking

Equipez vous pour vos repas ou suivez les instructions de votre camp.
Eau : Comptez environ 3 gallons / jour

Logistique

En tant que festivalier éco-responsable, prévoyez d’être autonome : votre assiette en plastique solide, votre ‘cup’ que vous trimballez partout et que vous clipsez à votre ceinture ou sac-à-dos afin d’être prêt à dégainer une fois qu’une personne vous offre un verre. Vous utiliserez toujours votre propre verre ! Donc à garder toute la semaine.

Le vélo, Indispensable!!! que je vous recommande d’acheter au Wallmart, ou bien via le site Burning Man, ou leur page facebook officielle. Vous y trouverez des locations moins onéreuse.

Une tente, un matelas et un léger sac-de-couchage. Généralement, les camps US vous proposent de gérer ça pour vous. 🙂

Hygiène

Les lingettes, nos amies, bien que quelques camps proposent des douches. Mais encore faut-il ne pas avoir de timidité, ou chose intéressante, sortir de sa zone de confort car la douche est prévue pour y faire entrer 40 personnes et je précise en même temps!

Pour les filles, un ‘pisse-debout’ peut être utile.

Une frontale et des leds ou wires afin de vous costumer de lumière la nuit et être ainsi visible par les art-cars – les véhicules mutants comme le poulpe ou le dragon sur lesquels vous pouvez bien entendu monter à chaque instant, du moment que vous l’avez décidé.

Bref, là, je crois que c’est bon, vous êtes prêt pour l’expérience.

Une semaine. Une semaine ouverte pour découvrir le lâcher-prise, découvrir votre sensibilité, vos ressources et vos émotions, découvrir le talent et l’énergie propagée sur la Playa, cet espace central où sont exposées les installations artistiques et découvrir la sensation de vivre dans l’instant présent.

Une phrase qui résume un événement convoité par tous, aux 4 coins de la planète, un évènement merveilleux, magique qui vous propulse pour l’année au summum de votre capital énergie, bienveillance et amour des autres.

Burning Man signe "Earth" @Cécile Ravaux

Combien coûte le Burning Man ? 

Billets d’avion en moyenne 900 €

Ticket: 425 €

Nourriture pour la semaine : 150 €

Equipement : 100 €

Voiture + essence : environ 100 € / pers

Déguisement : tout dépend de votre créativité artistique !

Il faut donc prévoir environ 2000 € pour assurer un Burning Man plutôt confort la 1ère année. Même si cela reste un coût, je peux vous assurer qu’après une semaine de burn, vous ne penserez plus à la somme déboursée, mais aux expériences vécues et à tout le bonheur que cet événement vous procure.

Burning Man de jour @Cécile Ravaux

Le Burning Man, une expérience qui a changé ma vie

Le premier jour nécessite un temps d’adaptation, afin de découvrir l’espace, vous repérer au sein de cette Playa immense et ainsi commencer à vous familiariser avec ses codes.
Il n’y a pas de journée type, tout est organisé afin de vous faire lâcher-prise. En deux temps trois mouvements, vous perdez vos amis, et le retour sur votre camp peut se faire deux, voire trois jours plus tard sans aucun souci ! Soyez prêts et équipés ! Chaque rencontre appelle à un échange, du simple hug à participer à une activité de tout genre. Pour ma part, je me livre entièrement à la rencontre, je découvre ainsi des nouveaux amis chaque jour, qui m’ouvrent à de nouvelles aventures.

Je démarre souvent ma balade en groupe, entre amis, car c’est plus fun ! Mais, au bout de quelques minutes, je suis déjà seule. Je me suis arrêtée sur un camp qui offre des pancakes, c’est plutôt tentant ! Au lieu de m’arrêter et récupérer ce gift, un challenge m’est lancé, car je n’ai pas remarqué que ce camp s’appelle ‘STAMP ASS CAMP’. Afin d’obtenir mon gift, je dois choisir un tampon à l’encre noire et interpeller une personne sur son chemin pour lui demander gentiment de baisser son pantalon (ou pas, car parfois les gens sont dénudés) afin de lui faire une marque sur les fesses avec mon tampon. Du coup, une connexion se crée, du coup, je rie, car c’est une situation improbable, du coup, la personne m’accompagne pour déguster ce fameux pancake et enfin, nous voilà, ce nouvel ami, cet Argentin, Juan et moi même, à reprendre notre chemin ensemble. On tombe quelques mètres plus loin sur une Tyrolienne avec l’obligation de nous arrêter. Ce qui nous pousse alors à quitter nos vélos et traverser cet espace par les hauteurs, en plein vide (sécurisé bien sûr). En sortant de là, c’est un art-car ressemblant à une île déserte qui envoie du son qui nous embarque. Je ne sais pas où je vais, mais j’y vais ! Nous tournons ainsi sur la playa, je suis émue par tant de créativité, de belles découvertes artistiques et sonores puis nous nous arrêtons au Man. Cette gigantesque structure de bois principale qui brûlera le samedi soir. Quel travail ingénieux et quelle audace !

Burning Man coucher de soleil @Cécile Ravaux

Après quelques minutes hypnotisantes à réaliser le travail effectué et l’investissement entrepris par les créateurs de cette installation, c’est reparti ! Je remarque avoir perdu Juan dès la descente du véhicule-mutant, je me retrouve alors, en me retournant, face à un atelier de chorégraphie improvisé. Je m’y colle et j’apprends ainsi la chorégraphie de “Thriller” de Michael Jackson. Le kiff !!!  Puis mon but me revient à l’esprit, celui de retrouver mon vélo, abandonné sur le 1er camp, vers 6.30 D. Il est plus ou moins évident de se repérer, les voies centrales sont indiquées en heures puis les latérales avec les lettres de l’alphabet. Pas facile de prendre ses repères quand une tempête de “dust” ou de poussière vient perturber votre visibilité. Peu m’importe, je trace ma route, j’avance et reviens vers les camps. Un nouvel art-car ‘un Tram de San Francisco’ m’embarque et me dépose sur Esplanade, la première rue donnant sur la playa, le camp auquel je suis face maintenant me propose un Bloody Mary. J’accepte, une nouvelle connexion s’établit et je me retrouve à visiter ce camp. On me demande de marquer mon passeport – ‘Welcome to Happiness’. Je dis une nouvelle fois OUI, (même si les tampons non officiels sont formellement interdits sur le passeport) J’ai alors le droit à un extra-gift…

On m’emmène alors dans la partie privée du camp. J’y découvre une grande bâche sur le sol. On me bande les yeux et on m’indique de m’allonger dedans. J’exécute, bien que je ne sais pas du tout ce qu’il va se produire. Je constate rapidement que je suis dans de l’huile !!! Quel drame pour moi, comment vais-je me laver ensuite??? Bref, il est trop tard. On me tend une main que je saisis pas très à l’aise et on me guide. Je m’allonge ensuite sur une espèce de ‘vrai’ matelas douillet. J’attends quelques instants et je sens, douces et délicates, deux mains qui démarrent un massage extra ! Ce n’est pas fini ! Je sens ensuite 4 mains me masser à la perfection, sentir les zones douloureuses de mon dos et ainsi telle l’efficacité de 20 séances de kinés, je sens mon dos soigné de tous les traumatismes accumulés au fil de l’année. Un vrai bonheur, je me redresse et les yeux enfin ouverts, je pleure de surprise, de bonheur, de lâcher-prise.

Une découverte de sensations que je n’ai jamais vécues auparavant. Je reprends ma route comme sur un nuage, on me propose des tas d’expériences, toutes différentes, il est peut-être 14h, mais qu’importe, malgré les rendez-vous pris avec les copains, je sais que je n’arriverai pas à temps. Je croise un couple en scaphandrier puis de nombreux vélos jusqu’à la nouvelle interpellation. On m’offre une serviette glacée pour me rafraîchir, un nouveau moment de bonheur qui me réveille de mon doux rêve relaxant. Le camp sur lequel je viens alors de déposer mon sac-à-dos me propose de participer à leur atelier. Tenu par des artistes, ils me proposent de faire avec des bandelettes de plâtre un moule de la partie de mon corps que je souhaite garder à jamais. Je me retrouve ainsi à me faire plâtrer la poitrine ! Ils me disent que ces deux moules pourront me servir à fabriquer des coupes à champagne ‘’sur-mesure”. Quelle idée !! Quelle belle idée !!!!

Bref, le coucher de soleil approche. Je grimpe sur une structure de fer, un échafaudage d’une dizaine de mètres de hauteur, se situant à proximité, pour vivre ce moment magique. Je ne suis pas la seule et me trouve de nouveaux amis avec qui, je suis fière de sortir de mon sac une bouteille et de partager un verre de Ricard (ma spécialité! héhé). Un moment encore magique vient de s’écouler, je descends, saute cette fois sur le art-car Dragon qui me balade aux 4 quatre coins de la playa pour enfin finir son escapade sur les dance-floors de Mayan Warrior et de District. On m’offre des sushis !  (je tiens à vous rappeler qu’on est en plein désert !) La nuit est bien avancée, j’ai dansé comme jamais avec des panthères, un pharaon et un dinosaure autour de moi. Je suis fatiguée et m’installe sur un nouvel art-car abandonné, qui a l’air plus que confortable, plein de moumoute blanche et en forme de chat. C’est le levé de soleil qui me réveille. Un nouveau jour apparaît, je n’ai toujours pas récupéré mon vélo, mais je suis heureuse et reconnaissante de toutes ces aventures qui m’ont fait vivre des moments incroyables et invraisemblables. Nous ne sommes que mardi… Je vous laisse écrire la suite….

En attendant, petit aperçu sur le temple 2018, cette année, un architecte français, Arthur Mamou-Mani a été retenu pour réaliser la plus belle des installations de la Playa : Galaxia. Vous pouvez d’ores et déjà y contribuer en suivant cette page : https://www.facebook.com/galaxia.temple.2018/

 

Crédits photos & article écrit par Cécile Ravaux – StoryMaker
Suivez ses aventures sur son blog https://cecileravaux.com/

 

 

Share The World!
INSTAGRAM
EMAIL
Facebook
Facebook
GOOGLE
GOOGLE
/blog/burning-man/?lang=fr
Youtube

À propos de l'auteur(e)

Dorothée Gomez

Inspirez-vous

3 Responses to “Burning Man : tous mes conseils pour une expérience inoubliable”

  1. Y’a longtemps que je cherche des infos sur évènement et surtout comment y prende part! Merci pour le partage de cet article !

  2. Génial vos explications j’en rêve !mes deux fils et petit fils en rêve aussi j’aimerzus Tellement nous offrir ça en famille . Il faut que je m’y interesse
    Merci

  3. merci mille fois pour cette balade au burning man ….pendant 5 minutes j’y jetais j’ai adoré et versé ma larmichette…c’est très bien écrit !BRAVO..
    ET LONGUE VIE AU BURNING MAN ET A TOUS LES BURNERS …
    BIG KISS A TOUS
    ps j’aimerais y aller pour partager ma musique si quelqu’u a un tuyau pour ça je suis preneur
    MICHEL CORREIA ..toulouse

Poster un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs marqué d'un * sont obligatoires. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les applications mobiles d'Hostelworld

Réservez facilement grâce à la nouvelle application mobile Hostelworld.

Download on App Store Download on Play Store

Cherchez et réservez plus de 33 000 propriétés dans plus de 170 pays, où que vous soyez.